Aude Bouquine

Encore, toujours, tout le temps et partout …

En préambule, je dirai : quelle douceur dans  l’écriture de François d’Epenoux… Que de poésie… Et que de vérités planquées, au détour d’une phrase, dans le creux d’un mot, dans le silence d’une virgule ou d’un alinéa. Je l’avais découvert dans Le Réveil du coeur, l’histoire d’un petit garçon qui apprivoise son grand-père bourru. J’avais …

Lire la suite