Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

À ma gauche Claire, anglaise, étudiante en théâtre aux États-Unis (sans carte verte) choix particuliers en matière de sexualité, à la ramasse au niveau financier, prête à tout (ou presque) pour payer son loyer et continuer ses études. À ma droite, Patrick Fogler, l’homme à abattre, soupçonné d’infidélité, traqué par sa femme qui cherche à le démasquer, universitaire amoureux et spécialiste de Charles Baudelaire. Claire est engagée pour coucher avec le mari, mais se retrouve au centre du meurtre de Stella, femme de Patrick. Qui c’est qui donc a tué la dame ? Lire la suite

Trouvez ici ma sélection toute personnelle des livres que j’ai prévu de lire de lire en octobre. Cette liste n’est pas exhaustive! Malheureusement, à l’heure où j’écris cet article, aucune couverture ni résumé ne sont disponibles pour : « Régression » de Fabrice Papillon, « Miracle » de Solène Bawowski, « Le loup des cordeliers » de Henri Loevenbruck. Le secret est bien gardé et c’est sans doute mieux comme ça.  Lire la suite

Voici enfin le troisième roman de Jérôme Loubry. Après « Les chiens de Détroit » qui mettait fidèlement en scène cette ville du Michigan laissée à l’abandon, « Le Douzième chapitre » qui évoquait un drame de l’enfance resurgissant des années plus tard, l’auteur nous emmène ici dans un voyage passé-présent en 1949, 1986 et 2019. Le roman s’ouvre sur un professeur de faculté qui commence son cours sur une thématique particulière : le refuge Sandrine. Rapidement, le lecteur est emporté en 1949, sur une plage, théâtre d’une découverte macabre. Puis, toujours aussi promptement, il est propulsé en 1986 où Sandrine, jeune journaliste pour un quotidien local se voit confier la rédaction d’un article concernant d’étranges croix gammées dessinées sur des vaches. Je m’arrête là, la quatrième de couverture en dit beaucoup trop. Lire la suite

Le mois d’août a été un très bon mois de lecture. Huit livres très différents, dont quatre de la rentrée littéraire ! Je ne suis pas une grande fan de ce mois de l’année où tout semble s’arrêter, comme si le temps suspendait son vol, et où l’ennui peut rapidement vous plonger dans un état de fatale procrastination. Heureusement, j’ai eu la chance de voir mes demandes Netgalley presque toutes acceptées pour pouvoir me plonger dans les romans de la rentrée et de découvrir un roman passionnant !

C’est également en août que j’ai lancé mon premier livre voyageur sur mon groupe BlaBlaBook. Lire la suite

Ils habitent dans la même copropriété : elle, en bas, lui au deuxième étage. Elle vit en couple depuis quatre ans, projette de se marier. Il est marié, père d’une petite fille de 2 ans. Ils se croisent, ils se jaugent, ils se cherchent, ils s’attirent comme des aimants. Pourquoi ignorer l’évidence ? Faut-il céder à la tentation ? « Plus tard, ils se diront que c’est à ce moment-là que tout a commencé. Ils se diront qu’il était vain de lutter. Il y a des histoires contre lesquelles on ne lutte pas. » Lire la suite

Harley est élevée par son père Duke McKenna dans une petite bourgade du nord de Californie. Là-bas règne la loi du plus fort, les ennemis potentiels sont éradiqués au fur et à mesure des embrouilles, et Duke est le chef craint et autoproclamé de cette communauté placée sous son joug. À North County on est avec ou contre lui, toute hésitation est signe d’une mort certaine. Harley aurait pu s’appeler Turtle, ou Kimy*. C’est une guerrière. Autour d’elle, beaucoup sont morts, sa mère d’abord, soufflée par l’explosion d’un laboratoire de meth alors qu’elle venait aider de sa meilleure amie. «Parfois, les maisons explosent. Parfois, les mamans meurent. Parfois les papas sont des créatures qui ne devraient pas vivre dans la même peau que l’homme qui vous borde le soir. » Son père s’occupe alors de son « éducation » en voulant faire d’elle une machine à tuer, digne de devenir son successeur dans la communauté : réfléchir, analyser, agir. Lire la suite

Été 1976, Benjamin et Julien, jumeaux partent avec leur mère, solaire, en vacances en Italie. Un inconnu aux desseins machiavéliques rôde, et essaie de faire son choix : enlèvera-t-il Benjamin ou Julien ? « Écrasé par des années de saccage », le roman s’ouvre sur les paroles de Julien, l’enfant resté près de sa mère, celui qui n’a pas vécu pour autant, celui qui a manqué d’air. « L’irréparable est une tache noire sur nos vies, tu auras beau frotter tu ne l’effaceras pas. » Un procès. Au banc des accusés, le kidnappeur brille par son absence, c’est la victime, Benjamin qui raconte… des années de sévices, ses actions dictées par son ravisseur, sa fuite, sa vie d’après. Lire la suite

Entre deux romans, et souvent des thrillers, j’aime lire des choses plus légères. Cette fois-ci, je m’étais dit « allons-y pour un petit recueil de nouvelles qui va me détendre ». Petit c’était déjà réducteur, « légères », complètement à côté de la plaque. Ces nouvelles n’ont de léger que la perspective, souvent associées à ce genre littéraire assez méprisé qu’est la nouvelle. Sauf que… En peu de phrases, on peut dire beaucoup, et obliger le lecteur à plus d’introspection. Laurence Martin ne vous fait pas l’affront de la pudeur des sentiments, elle n’en a pas le temps. Donc, elle déballe. Des thématiques fortes, propres à tous reviennent en alternance, comme la figure du père, l’influence de la mère, les racines familiales, le silence des mots, l’absence, l’amour qui se niche ou au contraire éclate, la maladie, le deuil. Lire la suite

Petit, petit mois de septembre…. J’ai vraiment eu du mal à trouver mon bonheur dans une sélection que je trouve assez pauvre cette année. Alors, pas de panique, on va quand même trouver de quoi occuper ses journées pendant que les enfants retournent à l’école (vous en rêvez vous aussi ? C’est normal ! Mes filles sont en vacances depuis le 6 juin et je commence à être à court d’idées pour les occuper !) Le nouveau Jérôme Loubry est très attendu à l’instar du dernier Nicolas Beuglet où nous allons retrouver Sarah laissée dans une situation préoccupante dans l’opus précédent. Les éditions Taurnada nous ont également concocté une 4e de couverture très alléchante avec le livre de Christophe Royer. Et puis, il faut noter le petit nouveau de Bernard Werber et un tome 2 de Guerilla aux éditions Ring. Quoi lire en septembre ? Ma sélection est ici, c’est parti !

PS : Je vous préviens, tenez-vous prêts pour octobre, de superbes sorties annoncées !
Lire la suite

Jeanne Hervineau passe une mammographie de contrôle suite à une douleur dans le sein gauche. C’est bien connu, le cancer du sein est silencieux : pas de raison de s’inquiéter. Mais il faut à Jeanne « Six heures pour passer de l’insouciance à la terreur », la tumeur est bien là. « Le matin je n’avais aucune crainte. Au soir, je n’avais plus de doutes. »Alors Jeanne, terrassée, annonce la nouvelle à Matt son compagnon, le lâche, celui pour qui « C’est trop dur ». Jeanne la silencieuse, la docile, la douce devient Jeanne la guerrière, celle qui ne se tait plus. Sur le chemin de la maladie, dans les salles de chimiothérapie, elle rencontre 3 rescapées en sursis, comme elle. C’est cette amitié forte et sans condition qui va les conduire sur des chemins de traverse. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :