Aude Bouquine

Encore, toujours, tout le temps et partout …

Lors d’un voyage à Marrakech, un voyant prédit à Charlotte la date de sa mort : 28 octobre, 3 ans plus tard. Les prédictions faites à ses amies se sont toutes révélées exactes et c’est donc avec une certaine appréhension que Charlotte attaque sa fameuse journée du 28, réveillée en pleine nuit par un affreux cauchemar. Il faut dire qu’un tueur de blondes à chat sévit dans la capitale et qu’il a déjà fait 3 victimes. L’esprit de la demoiselle commence donc à surchauffer : elle entend des bruits, perd des choses, et se persuade progressivement que quelqu’un en veut à sa vie. Lire la suite

Lycée Carnot, Paris, 1990. Caroline entre en classe de 4e, dans un nouveau lycée. Elle a déménagé et la rentrée apparaît comme un rendez-vous en terre inconnue. À 13 ans, on vit les choses plus difficilement qu’à 8, il faut se refaire des amis, être à la hauteur au niveau scolaire, se fondre dans la masse, mais en même temps sortir du lot. C’est l’âge des premiers bécots, des seins qui poussent ou pas, des premiers émois, des émotions qui changent l’humeur. L’adolescence en 1990… Quel âge aviez-vous alors ? Lire la suite

Cette année, c’est décidé, pas de vacances avec les enfants ! Sybil décide de louer une somptueuse villa en Ardèche et d’y convier ses plus proches amis : Alex son compagnon, Caroline et Sébastien, Émilie et Vincent, Claire et Jérôme. S’ajoute à ces binômes, Valentine, une copine de Claire qui a bien besoin de prendre l’air. Toutes les conditions sont réunies pour que cette quinzaine soit reposante, truffée de rires, de barbecues, de visites et de farniente. C’est bien connu, partir avec les enfants change l’esprit des vacances. Cette année, ce sera zéro contrainte, zénitude et possibilité de vivre à son rythme. C’est sans compter l’âge des protagonistes et leurs situations familiales respectives : vive la crise de la quarantaine ! Lire la suite

J’ai découvert Eugen Chirovici en 2017 lors de la sortie de son livre « Jeux de miroirs ». Il y était question d’un agent littéraire recevant un manuscrit inachevé… Cela devrait raviver la mémoire de certains d’entre vous concernant d’autres livres abordant le même sujet. Vous pouvez vous procurer ce premier ouvrage en version poche, il avait été pour moi une très belle révélation. C’est tout naturellement que je décide donc de lire son second livre, paraît-il le plus difficile à écrire en m’efforçant de ne pas faire de comparaison avec les souvenirs que j’avais du premier, surtout dans dextérité avec laquelle il avait monté son intrigue. Lire la suite

Connaître la date exacte de sa mort… Voilà de quoi bouleverser une vie toute entière. C’est ce que vont découvrir Varya 13 ans, Daniel 11 ans, Klara 9 ans et Simon 7 ans en 1969. La fratrie Gold ressortira bouleversée de cet entretien avec une diseuse de bonne aventure qui va leur prédire la date exacte de leur décès. Sommes-nous maîtres de notre propre destin ou tout est-il écrit d’avance ? Tel est le sujet de ce roman… « La puissance des mots. Ils s’immisçaient sous les portes, par les trous de serrure. Ils s’accrochaient à l’intérieur des individus et rampaient à travers les générations. » Lire la suite

Il y a un écrivain qui se promène en toute liberté, et qu’on laisse s’infiltrer dans nos esprits en toute quiétude…. Il avait déjà frappé récemment avec « Je serai le dernier homme », il récidive avec « Trouble Passager », un titre inoffensif qui ne laisse rien présager de ce qui nous attend. C’est un peu du genre, il se baladait en chantant lalala et tout à coup, il te fiche son poing dans la figure. Rémi Hutchinson, ancien prof, écrivain un peu spécial (titre de son roman : L’invasion des crapauds des profondeurs – ça vous donne une idée) vit à Yvetot, Normandie. Il est marié avec Lucie, prof elle aussi. Ils ont fui la région du Havre pour une raison indéterminée. Dès le départ du roman, quelque chose ne tourne pas rond. Ma fille dirait qu’il a un « bad karma », on est très loin de la vérité…. Lire la suite

Le prologue me laisse sur le carreau…. Mon cœur saigne et je pleure parce que je me souviens… Ce jour de janvier 2018 où, après des torrents d’eau, la montagne nous est tombée sur la tête, emmenant avec elle rochers, maisons, voitures, faisant plusieurs morts et laissant des dizaines de maisons détruites. Cette nuit-là, seule avec mes filles, j’ai cru que ma dernière heure était arrivée. Sans électricité, sans eau potable, sans gaz, sans réseau de téléphone, n’entendant que les sirènes hurler et le bruit des hélicoptères, j’ai attendu dans le noir et le froid des secours débordés. Lire la suite

Joli et très attendu mois de Mai ! Promis, après ça, ça devrait se calmer un peu et vous aurez toutes les vacances pour prendre enfin le temps de lire ce que vous avez casé dans vos PAL. Pour ma part, j’ai sélectionné 18 titres (eh oui, il faut bien faire des choix !) qui me font très envie.

D’abord, je voudrais mettre en lumière un livre de nouvelles qui sort le 16 mai « Écouter le Noir », sous le direction de l’ami Yvan Fauth, aux éditions Belfond. Un beau projet qui lui tient particulièrement à coeur. Pour ceux qui le connaissent, vous savez à quel point il est une belle personne. Pour ce recueil, il a tout naturellement travaillé avec de beaux auteurs. Fingers crossed Yvan ! Lire la suite

Petit résumé pour ceux qui ne l’auraient pas lu même si je pense que la grande majorité a déjà un avis sur ce roman et se trouvent surtout en attente de la suite.

James Hawking vient d’arriver au Vietnam. Une balle dans la tête va rapidement le mettre hors circuit. Hospitalisé à l’hôpital militaire de Saigon, se remettant d’un mois passé dans le coma, James se met à faire des rêves effrayants qui le laissent exsangue à chaque réveil. De retour aux États-Unis, et sans médicaments, son état empire. Il est alors approché par un ancien frère d’armes pour participer à un projet top secret, conjointement mené par l’armée et les services secrets, basé en Alaska dans la station K27. Ce projet s’appelle « Les Limbes » et James devient alors un « Eveillé ». Lire la suite

Paul et Éva forment un couple en perdition. Il est artiste peintre, elle est banquière. Un monde entier les sépare : il vit dans la création, les sensations, les émotions, elle rend les riches encore plus riches. Leur famille a connu un drame terrible, de ceux qui créent un fossé infranchissable. Progressivement, chacun englué dans sa propre douleur, ils se sont éloignés, incapables de communiquer. Seule l’existence de leurs deux filles les rattache à la vie. Un homme entre progressivement dans l’existence d’Éva « épuisée de cette vie ». Qui est-il ? Que veut-il ? Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :