Aude Bouquine

BLOG LITTÉRAIRE

Thelma de Caroline Bouffault

« Thelma » est un roman initiatique porté par une jeune fille au prénom éponyme. Lycéenne, un mètre soixante-treize, quarante-trois kilos, elle combat chaque jour un obscur tyran intérieur : l’Entraîneur. « Un despote éclairé, un entraîneur dur, mais juste œuvre à son avenir. » Qui est cette voix qui régit insidieusement toute sa vie ? Quand est-elle apparue, et surtout …

Lire la suite

L'enfant rivière de Isabelle Amonou, avis de lecture

« L’enfant rivière » d’Isabelle Amonou est un roman dans la grande tradition des romans américains de nature writing. Et pourtant, Isabelle est née en 1966 à Morlaix. Cet ouvrage a vu le jour grâce à un séjour fait à Gatineau qui se situe à la frontière entre le Québec et l’Ontario. Sortir du cadre de son …

Lire la suite

La couverture évoque la révolte.

« Mercy Street » de Jennifer Haigh y porte bien son nom. Le roman explore les existences de certains habitants de Mercy Street. Le lecteur suit un personnage en particulier, Claudia, qui travaille dans une clinique. Cet endroit est sa seconde maison, c’est aussi là qu’elle peut exercer sa capacité à compatir : « Mercy », « Have mercy », ayez de …

Lire la suite

Couverture blanche du roman de Pierre Lemaitre "Le silence et la colère" avec bandeau amovible aux couleurs orange et ocre représentant vraisemblablement un barrage.

Dans « Le silence et la colère » de Pierre Lemaitre, nous retrouvons la famille Pelletier dont nous avions fait la connaissance dans le tome 1 « Le grand monde ». Pour mémoire, je rappelle que ce premier opus était consacré à l’histoire de la famille établie à Beyrouth, à la tête d’une savonnerie. Nous avions commencé à suivre leurs aventures par le prisme des quatre enfants, trois garçons et une fille.

Couverture orange dotée d'un bandeau qui représente une cabane dans les bois devant un feu

« Le roi-nu-pieds » est un roman qui décrypte une leçon de vie. Pas celle d’un adolescent en passe de devenir adulte, celle d’un adulte qui doit remettre l’essentiel au centre de son tout. Le récit de François d’Epenoux s’axe sur des relations père-fils qui ne parviennent plus à se comprendre.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils