Aude Bouquine

BLOG LITTÉRAIRE

Le roman commence par le meurtre d’un ordinateur… Non, vous ne rêvez pas ! Evie trouve son mari mort dans son bureau et son premier réflexe, après avoir jeté un œil autour d’elle, est de flinguer l’ordinateur de 9 balles. C’est officiel, la machine est bien morte, et avec elle, ses secrets. Comme dans ces précédents romans, la scène d’entrée réveille bien les neurones histoire de ne pas laisser le lecteur s’endormir sur les pages. Cela fonctionne pour ceux qui ont besoin d’action. Dans « N’avoue jamais » dernier opus d’une trilogie commencée avec « Lumière Noire », suivie de « Retrouve-moi », le lecteur suit à nouveau l’enquêtrice D.D. Warren, mais aussi, et j’allais dire surtout Flora échappée du premier tome. Je parle volontairement d’une trilogie, même si objectivement vous pouvez lire les trois de façon totalement indépendante en fonction de votre intérêt pour la 4e de couverture. Sachez simplement que si vous ne les lisez pas dans l’ordre, « N’avoue jamais » vous divulgâche totalement « Lumière Noire », car c’est sa suite directe du vécu de Flora. Au moment où Evie trouve son époux mort, elle est enceinte. Lorsque la police arrive, elle tient l’arme qui a servi à le tuer. Cette femme n’est pas une inconnue pour D.D. Warren puisque des années plus tôt, elle enquêtait sur la mort d’un homme : le père d’Evie. Tué par balle. Par sa fille. L’enquête conclura à un accident. Néanmoins, ce rapprochement de la principale protagoniste dans les deux affaires, presque dans les mêmes conditions, alerte l’instinct de flic de l’enquêtrice : deux fois, c’est une fois de trop. 

Conrad Carter, le mari d’Evie, avait bien des secrets. Lorsque sa photo défile aux infos, Flora le reconnaît : elle l’avait déjà rencontré dans un bar, lors d’un rendez-vous organisé par son kidnappeur. Cette fois-ci, elle ne laissera pas passer l’occasion de faire toute la lumière sur cette affaire, et de déterrer chaque secret bien gardé par cette singulière famille. 

En matière de thriller à tiroirs, Lisa Gardner sait y faire. Elle appose des couches et des couches de secrets et chacune de ces couches devient un twist lorsqu’elle est dévoilée. L’intrigue prend le temps de se dévoiler, tout en conservant un certain rythme grâce à l’alternance des voix. Dans « N’avoue jamais », trois voix résonnent et raisonnent. D’abord celle de D.D. Warren qui m’est apparue plus sèche, plus froide et plus insensible que dans les tomes précédents. J’ai découvert une nouvelle partie de sa personnalité qui ne m’a pas forcément plu, car elle fait montre de très peu d’empathie : avec Evie ce qui se peut se comprendre, mais surtout vis-à-vis de Flora, ce qui a été plus problématique. Ensuite Evie dont les silences et le manque d’honnêteté agacent un peu au début, mais qui saura conquérir le cœur du lecteur. Enfin Flora, certainement mon personnage préféré. Empathie totale pour ce qu’elle a vécu, admiration devant sa force de caractère et sa capacité de résilience. Si les romans de Lisa Gardner sont riches et prenants par l’intrigue, ce sont surtout des odes aux personnages. Ce sont eux qui donnent de la force, de l’intensité et de la profondeur au récit. Grâce à eux, l’auteur peut ainsi aborder des thématiques riches, de société qui apportent un supplément d’âme, offrant au roman quelque chose de plus qu’un « simple » thriller développé grâce à une enquête. 

Il faut bien avouer que la sortie du Lisa Gardner chaque début d’année est très attendue. Si ce n’est pas aussi sombre et opaque qu’un roman noir, cela reste tout de même un excellent plaisir de lecture que je ne boude pas, un moment de divertissement pur propice à l’évasion. 

6 réflexions sur “N’AVOUE JAMAIS, Lisa Gardner – Albin Michel, sortie le 5 janvier 2022.

  1. Merci pour ton retour😊
    Pour moi Flora est le personnage fort de ce roman et sans ce personnage ce livre aurait pu être insipide.

    1. Aude Bouquine dit :

      Toi aussi tu as ressenti une forme presque d’antipathie pour DD Warren ? J’ai rêvé ou c’est bien la première fois qu’elle apparaît sous ce jour là ?

  2. laplumedelulu dit :

    L’empathie de Flora, c’est la tienne Aude. 😘❤️

    1. Aude Bouquine dit :

      Oh toi tu es trop choupitrognon ❤️

      1. laplumedelulu dit :

        Choupitrognon. C’est trop mignon❤️ Merci à toi Aude. Peut-être que Lisa Gardner veut se débarrasser de DD Warren et entrevoit une possibilité pour faire de Flora sa nouvelle enquêtrice. On ne saura que l’année prochaine. 😉😘❤️

  3. Je n’ai encore jamais lu Lisa Gardner. Cela fait tellement longtemps que j’entends parler de ses thrillers. Après cette chronique, je pense que je vais tenter le « 1er » tome. 😊

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils