Aude Bouquine

BLOG LITTÉRAIRE

Voici mon « petit » bilan lecture pour ce mois de novembre : sept romans, deux livres audio et un beau livre. Il faut dire que parmi eux se trouvent deux pavés qui m’ont demandé un certain temps de lecture. Je voudrais reparler de la grande œuvre commencée par Eric-Emmanuel Schmitt dont je viens de lire le tome 3 « Soleil sombre ». N’hésitez pas à découvrir cette saga, ne soyez pas effrayés par le nombre de pages ou par l’attente entre les différents tomes, l’auteur nous replonge immédiatement dans le bain de son histoire, le lecteur n’est jamais perdu et l’on retrouve les personnages avec délice. Noam est un homme impossible à oublier et ses pérégrinations dans les différentes époques qu’il traverse, un régal à suivre. Ce mois de novembre a également été marqué par deux rencontres littéraires à la librairie Quai des brumes à Strasbourg. La première pour écouter Sandrine Collette parler de son dernier roman « On était des loups » prix Jean Giono 2022, prix Renaudot des lycéens 2022, la seconde pour découvrir « Les marins ne savent pas nager » écrit par Dominique Scali qui m’a vraiment donné envie de découvrir son univers. En fin de mois, j’ai pu me rendre au Salon du livre de Colmar où j’ai ENFIN pu rencontrer Julien Rampin Gilles Paris, Jean Michelin, Catherine Bardon et Laure Manel. Nous avons eu des échanges passionnants et je les remercie chaleureusement d’avoir pris le temps de discuter. J’ai pu embrasser Jack Koch, qui, je vous le rappelle, vient de sortir « La terre c’est… » cadeau idéal pour les fêtes et René Manzor dont je retiens une phrase de notre échange « La qualité de la chronique est le reflet de la qualité du livre ». CQFD ! Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année, de belles lectures et d’être heureux. 

Après l’Amour et l’Enfance, Jack Koch interroge 120 auteurs autour de la thématique de la terre.
Ma définition aurait été :
« La Terre, c’est… une voix en voie d’extinction »
Et pour vous, la Terre c’est quoi ?
À glisser sous le sapin, à offrir et à relire sans modération, en soutien à l’association Le Rire Médecin.

Un troisième opus largement à la hauteur des deux précédents. Qu’il est difficile de quitter ces personnages ! La période égyptienne est passionnante et les notes en bas de page toujours aussi éclairantes.

SOMBRE SOLEIL, Eric-Emmanuel Schmitt – Albin Michel, sortie le 2 novembre 2022.

Commencé à mauvais moment, je l’ai mis de côté pour l’instant. Je le rependrai durant les congés de Noël, lorsque j’aurai du temps devant moi, et surtout le temps pour entrer dans le roman, c’est nécessaire.

LA MAISON DE VERRE, Roberto Cotroneo – Buchet Chastel, sortie le 6 octobre 2022.

Un dépaysement total, une atmosphère intrigante, magique et fascinante. Lisez ce livre et offrez-le à vos adolescents !

LA VIE INVISIBLE D’ADDIE LARUE, V.E Schwab – Lumen, sortie le 13 octobre 2022.

Chronique en cours. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai adoré passer une semaine avec ces trois frères sur le chemin de leur enfance. Un livre très doux qui aborde avec une grande sensibilité les souvenirs qui diffèrent selon l’âge.

J’ai eu un gros souci avec ce livre… S’il traite de l’emprise, des violences conjugales de façon juste et précise, un élément, un seul m’a mise profondément mal à l’aise. Pour éviter toute polémique, je m’arrête ici.

Un excellent cru ! La possibilité de se vautrer était énorme pour une thématique exploitée 10.000 fois en littérature de genre. Pourtant, Paul Cleave s’en sort haut la main en distillant fort bien le suspense. Un couple d’écrivains de thrillers suspecté d’avoir fait disparaître leur enfant… La fin est à la hauteur des espérances !

La lecture de « Changer l’eau des fleurs » faite cet été, s’est résumée à Violette et moi, le texte et moi, les émotions et moi. Vous ne trouverez pas de chronique. Ce roman est magnifique, sensible, tendre, émouvant, triste et joyeux, le reflet parfait des émotions de la vie. J’ai tout aimé : la force des personnages, leur fragilité, leurs côtés obscurs, leurs forces insoupçonnées.L’écriture, vivante, savoureuse relaie avec brio les tiraillements et les tourments de l’existence. Lorsque j’aime un texte à ce point, je suis toujours très tentée par la version audio. Françoise Cadol est une lectrice fabuleuse qui incarne divinement Violette Toussaint, sa douceur, les couleurs de son âme, parfois éclatantes, parfois plus sombres. Un véritable bijou à écouter.

Après la lecture papier et ma chronique écrite, il me fallait découvrir la version audio. Quelle performance de lecteur, une réussite totale qui fait dresser les poils et provoque des frissons. Je l’ai écoutée à chaque balade dans Strasbourg, j’ai oublié de traverser lorsque le signe piéton passait au vert, figée sur un trottoir plusieurs fois, tellement j’ai été happé par la voix de Thierry Hancisse qui décuple toutes les émotions. J’ai redécouvert le texte à de nombreuses reprises, senti une tension à certains passages que je n’avais pas forcément ressentie à la lecture. Cette écoute est un immense coup de coeur, j’ai aimé ce père et ce fils follement. Sublime ❤️

 ON ÉTAIT DES LOUPS, Sandrine Collette – JC Lattès, sortie le 24 août 2022.

12 réflexions sur “BILAN LECTURE NOVEMBRE 2022.

  1. Yvan dit :

    Je suis d’accord avec René Manzor 😉

  2. Warlop dit :

    Tu sais comment la vie Sexuelle de Noam me tient en haleine 🤣. Petit aparté de râleuse qui a vu des soit-disant bloggeuses gênées par des scènes d’amour sans tabou d’un amour vrai entre un homme et une femme.
    Maintenant lisez le 1, le 2 il y a de magnifiques scènes mais ce n’est pas que cela lire EES. S’arrêter à cela c’est ne rien avoir compris à cette saga, ce travail titanesque, érudit, recherché.
    L’écriture d’EES est envoûtante, son personnage enivrant, Meret personnage coup de cœur, les faits historiques magnifiquement bien amenés et fondus dans l’histoire.

    Bon je sais la fille est énervée je vais prendre mes pilules.

    Paul Cleave tu sais également ce que j’en pense, pas son meilleur mais une bonne lecture enlevée.

    Maxime (oui je me permets de l’appeler par son petit prénom) un coup de cœur, j’ai tout aimé l’histoire, l’intrigue, les personnages, les détails du travail technique, Ludivine plus forte et fragile, et cette fin.

    Je ne vais pas non plus épiloguer sur son écriture j’en ai entendu des bêtises et je suis polie mais on peut ne pas aimer mais qui est on pour donner des conseils…des écrivains ratés !!! ( je n’ai pas encore pris mes pilules)

    Pour le reste pas lu mais certaines m’intéressent Jack Koch, Sandrine Colette…

    1. laplumedelulu dit :

      C’est quoi comme pilules ? J’en veux bien. 😂😘

    2. Aude Bouquine dit :

      Tu crois que je dois prendre mes pilules aussi ?? 🤣
      En ce moment la vie, la vraie fait peur… et alors baiser c’est en option 🤣

      1. Warlop dit :

        Franchement les gens devraient  » baiser » (c’est un joli mot et pas vulgaire) plus et le monde s’en porterait mieux

      2. Aude Bouquine dit :

        Je partage cette sagesse 😉

  3. laplumedelulu dit :

    J’offre un rein en bon état contre le dernier livre de Paul Cleave et le dernier de Manzor, 😂… Il est joli ce bilan Aude. Violette est tellement touchante. 🥰

  4. Je partage totalement tes sentiments sur Changer l’eau des fleurs 🙂

    1. Aude Bouquine dit :

      Que c’est beau ce texte avec cette voix ❤️

  5. Céline dit :

    Le Paul Cleave me tente beaucoup !
    Je te souhaite un très bon mois de décembre avec de belles lectures 🙂

  6. AlainD dit :

    Excellent le dernier Paul Cleave : comme toujours, il arrive à rendre originale une thématique vue et revue : bravo l’artiste !

    1. Aude Bouquine dit :

      Sur ce coup là, il m’a vraiment surprise parce que je m’attendais à être déçue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils