Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Valentine rencontre François à la fac. C’est une solitaire, à tendance emmerdeuse. Elle est de droite, a de grandes idées philosophiques sur tout et des principes bien arrêtés. «Son âme a faim de tranquillité, elle est lasse de tout. De la dureté de son cœur, de ses intransigeances au sujet de la morale, du divorce, de l’immigration, de ses certitudes et puis aussi, pour faire bonne mesure, de ses doutes qu’elle pense inhérents à sa famille politique.» François lui offre un autre scénario, il est «un être simple, si pratique, sur qui tout passe et qui ne connaît d’autre sentiment que la faim, la fatigue et l’indignation ponctuelle pour toutes sortes de sujets.» Il est l’opposé d’elle, ne fonctionne pas à la masturbation intellectuelle permanente «François a été élevé dans l’idée que la quête ultime d’une vie est le bonheur»

Lire la suite

01/01/2021, voici donc « Mes indispensables 2020 », ceux sans lesquels mon année de lecture n’aurait pas été tout à fait la même. Ce classement s’organise au fur et à mesure de l’année dans un article qui reste à l’état de brouillon. Je l’alimente au fur et à mesure. Les quelques phrases écrites sous chaque couverture témoignent de mon attachement à chaque récit. Cette année, mon trio de tête est venu spontanément, presque logiquement, tant j’ai aimé ces 3 romans, chacun à sa manière, chacun pour d’autres raisons, mais éperdument.

Je remercie chacun d’entre vous pour les idées lecture, les échanges, la bienveillance, et la fidélité. Je vous souhaite d’excellentes lectures en 2021, d’être heureux, de rêver et de profiter de ceux qui comptent. Je vous embrasse. Lire la suite

Cette année, je vais vous proposer 2 articles bilan de fin d’année. D’abord, celui qui parle de «Mes meilleures lectures 2020», puis celui de «Mes indispensables.»

D’abord quelques chiffres. Cette année, j’aurais lu 123 romans, soit exactement le même nombre qu’en 2019 : 42 excellentes lectures que j’ai notées 5 étoiles ou 4 étoiles ½ sur Babelio, et 20 lectures emblématiques, inoubliables et terriblement marquantes (article à venir en fin d’année). J’ai publié 111 articles contre 133 l’année dernière, mais mon nombre de vues a augmenté de 25 % et mon nombre de visiteurs de 19 % : merci à tous pour votre fidélité et bienvenue aux nouveaux. Les articles ayant le plus de vues sont souvent ceux des sorties annoncées pour les mois à venir : vous êtes très curieux de savoir ce que vous allez pouvoir rajouter dans vos PAL. Je continuerais de facto à vous en proposer en 2021. Lire la suite

« Brasier Noir » est le premier tome d’une trilogie mettant en scène Penn Cage, ancien procureur et aujourd’hui maire de Natchez, état du Mississippi dans le récit. Tom Cage, son père, médecin, est accusé d’avoir tué Viola Turner, son ancienne infirmière. Celle-ci avait quitté la région depuis plusieurs années à la suite d’évènements tragiques. Elle y revient chercher une forme de paix et y meurt. Tom Cage, rongé par un passé dont il ne souhaite pas parler, se mure dans le silence. Pour organiser sa défense, son fils, Penn devra se replonger dans les années 60, là où tout a commencé, dans cette région où la ségrégation a fait rage. Les suprémacistes blancs, tous membres du KKK y faisaient leur cuisine interne, se débarrassaient des fauteurs de trouble et surtout de ceux qui ne respectaient pas les règles : un homme noir ne pouvait pas fréquenter une femme blanche et inversement. Le mélange des races constituait une forme de crime nécessitant un châtiment divin. Les opposants étaient punis, ceux qui savaient et s’étaient tus aussi. Le lecteur oscille entre les évènements tragiques de la période 1964-1968 et 2005 où les pratiques du docteur Cage sont disséquées et sa probité sévèrement remise en cause.

Lire la suite

Lorsque je repense à mon année de lecture, 3 romans me viennent immédiatement à l’esprit. Trois romans forts, puissants, émotionnellement intenses qui m’ont totalement bouleversée et que je ne suis pas prête d’oublier. Je dois avouer que tous les jours, je pense tout particulièrement à l’un d’eux. Deux autres arrivent immédiatement à sa suite. Le trio gagnant est donc une évidence. Alors, pour clôturer cette année un peu sombre, et dans une envie de partage, je propose de vous les faire gagner. Pour cela, je ne demanderais pas d’aide aux maisons d’édition concernées, je vous les offrirais sur mes propres deniers et vous les enverrais moi-même. Si vous me suivez, vous ne devriez pas avoir beaucoup de mal à deviner de quels romans il s’agit. 

Lire la suite

Une nouvelle année s’annonce… laissons-lui une chance d’être meilleure que 2020, on peut toujours rêver…J’ai presque réussi mon challenge personnel : vous proposer 31 lectures pour le mois de janvier, soit une par jour, histoire d’occuper vos neurones ailleurs que devant BFM TV. Vous trouverez ici 27 titres, mais je rajouterai au fur et à mesure les « retardataires » dès que les couvertures et 4e de couverture seront annoncées et disponibles. Ainsi j’attends les informations du prochain roman de Hervé Le Corre pour « Traverser la nuit », « Les vagues reviennent toujours au rivage » de Xavier-Marie Bonnot, « Lëd » de Caryl Ferey et « Que Dieu lui pardonne » de Laurent Malot. Les calculs seront bons les amis : 31 romans ! Comme d’habitude, cette liste est non exhaustive, je suis sûre que mes amis blogueurs vont allègrement rajouter leur grain de sel dans cette sélection. N’hésitez pas à me dire en commentaire lesquels vous font de l’œil et ceux que vous attendez avec impatience ! Bonnes lectures à tous, je vous embrasse 😘

Lire la suite

C’est l’heure du bilan : 17 ouvrages lus ce mois-ci, dont 1, fabuleux, à paraître en janvier dont je vous parlerai… en janvier. (le suspense est insoutenable !)J’en profite pour vous rappeler la sortie de « L’Enfance c’est » le 28 octobre illustré par Jack Koch, projet dont j’ai eu la chance de faire partie cette année. Achetez-le, offrez-le, dégustez-le : 120 citations sur l’enfance qui devraient faire remonter quelques émotions. Merci, Jack, de m’avoir associée à ce projet.

Dix-sept livres et peu de retours écrits… C’est un peu à l’image de mon ras-le-bol général. J’ai donc décidé de publier les liens vers des chroniques pertinentes pour tous les livres non chroniqués. De quoi vous donner envie de découvrir d’autres blogueurs que j’apprécie énormément et qui ont lu ces livres eux aussi. Lire la suite

Je reprends la plume pour mettre la lumière sur ce texte que je juge essentiel en ces temps troublés où la peur de l’autre n’a jamais été aussi forte. J’ai lu « Ça n’arrivera pas » de Nicolas Beuglet hier soir et j’ai cogité toute la nuit sur l’avenir de notre monde. J’ai fait des recherches aussi ce matin. Lors du dernier apéro des Caro, Nicolas me disait en riant que j’étais trop méfiante, que je vérifiais tout, j’ai pris ça pour un compliment. Le « crédit social chinois » dont il parle dans cette nouvelle existe, je vous mets le lien à la fin de cette chronique. Vous trouverez aussi à la fin de la nouvelle, les sources utilisées par l’auteur. 
Si la littérature est un plaisir, elle a aussi pour vocation de nous faire réfléchir, d’éveiller les consciences et de mettre en lumière des problématiques de notre société actuelle ou future. 

Lire la suite

Après « Sa Majesté des ombres », puis « Les Anges de Babylone », « Le Sacre des impies » clôture la trilogie commencée en 2018 par Ghislain Gilberti. Plus de deux mille pages qui narrent l’histoire de l’Hydre, allégorie de ce monstre à sept têtes. Dans ce dernier tome, l’auteur prend le parti de remonter aux origines de la création du groupe en mettant l’accent sur Faust Netchaïev, la tête pensante de l’organisation, et sur la formation de Borderline, où comment sept gamins se sont trouvé des valeurs communes puisées dans une expérience de vie semblable. Ainsi, les grandes parties du roman alternent entre deux espaces-temps, 1995 retour vers la construction de l’entité et 2011 l’exécution finale d’un plan. Il est indispensable d’avoir lu les deux premiers opus pour savourer et comprendre ce dernier tome. Je vous conseille même de relire le dernier chapitre du tome 2 avant de vous plonger dans celui-ci pour vous remettre dans l’ambiance. 

Lire la suite

La sortie d’un nouveau roman de Paul Cleave est toujours un évènement. L’imagination très fertile de l’écrivain n’est plus à démontrer. Ici encore, il surprend par l’originalité de son récit et sa propension à emprunter un chemin différent de celui attendu. Si ce roman était destiné à un jeune public, l’écriture a emporté l’auteur vers d’autres desseins, l’œuvre ayant largement dépassé les velléités de son créateur. Joshua 16 ans est aveugle de naissance. Lors du décès brutal de son père adoptif, celui-ci lui lègue… ses yeux. Après des années de nuit profonde, Joshua découvre le monde en couleurs. Pourtant, très vite, des rêves très étranges, violents, anxiogènes viennent hanter ses nuits. Il commence à voir des choses qu’il n’a pas vécues, des évènements passés qui défilent dans les yeux… de son père. 

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils