Aude Bouquine

Encore, toujours, tout le temps et partout …

Tout commence par un simple sms de rupture d’une femme à son mari. À force de lire des polars, j’ai mis en place, il y longtemps déjà, un code secret avec les membres de ma famille au cas où l’un de nous serait kidnappé. (non, ce n’est pas une blague) Ce code est connu de nous seuls et permet de savoir si les sms envoyés proviennent bien de l’un de nous. En cas de doute, le code est demandé. Cela fait la joie de ma fille de 9 ans, toujours soucieuse de savoir si elle parle bien à sa mère ou à son ravisseur ! Oui, je sais, dans le genre parano, j’ai l’Oscar du meilleur scénario d’anticipation. Lire la suite

À l’heure des vacances, que diriez-vous d’une petite retraite en pleine campagne ? Personne, rien que vous, la nature, les chemins de randonnée, le chant des oiseaux, un peu de calme qui aide à l’introspection. C’est la merveilleuse idée qu’a eue Théo, après 19 mois passés en prison. Un break avant de retourner voir la femme de sa vie. Il faut croire que le destin, ou le karma se chargent parfois de défier vos plans. Ici c’est la rencontre inopinée avec deux petits vieux, qui vont lui pourrir la vie, l’enfermer à la cave, attaché, et ne l’utiliser que pour travailler à la ferme qui va annihiler son existence. La vie de Théo devient rapidement un cauchemar éveillé. Lire la suite

Incroyable mois de lecture que ce mois de juin. Il me semble que cela a été mon meilleur mois de l’année malgré une panne de plusieurs jours. Huit livres seulement, mais quels livres !!! La période estivale est propice à rattraper un peu le temps perdu et à piocher dans une pile à lire confectionnée tout au long de l’année : quatre sorties, mais aussi quatre romans plus anciens qu’il était grand temps de lire. Parmi cette sélection, deux premiers romans très réussis qui laissent présager de belles lectures à venir. D’abord, « Il était une fois mon meurtre » à l’atmosphère anxiogène puisque le héros se trouve dans un état végétatif mais qu’il est conscient de tout. Ensuite « HS 7244 », roman noir sociétal, engagé, courageux qui plonge le lecteur dans une thématique dense et troublante. Lire la suite

Lorsque l’on chronique les livres des autres, pas facile d’en écrire un soi-même. À n’en pas douter, on vous attend au tournant ! Cette peur-là, celle d’être jugée, peut-être donnée en pâture à ceux dont elle n’aura pas aimé les ouvrages, Lorraine ne l’a pas eue, ou l’a combattue. Il faut une sacrée dose de courage pour passer de l’autre côté de la barrière. Je salue ce courage, cette ténacité, l’ambition d’entrer dans la cour des écrivains. Le faire d’abord pour soi, faisant fi du quand dira-t-on, mais avant tout, construire un texte sur un sujet qui a interpellé, suscité la révolte, être déterminée dans le besoin d’en parler pour dénoncer le silence et prendre parti pour une cause qui est juste. Lire la suite

Mars 2019 en Pologne, Magdalena envisage son avenir sous de nouveaux auspices : après une période de formation aux métiers du SPA (nouvelle forme de « machine à mirage »), elle se voit promettre un emploi à l’Ouest, là où les gens qui ont de l’argent viennent le dépenser. Elle embarque donc avec d’autres filles aux mêmes rêves dans un camion qui doit les amener en Europe de l’Ouest. Londres, hiver 2019, Lynn Dunsday journaliste pour le Bumper, enquête sur le meurtre d’une prostituée d’origine polonaise dans le quartier de Slough. Son mari, Andy est à la source de l’enquête puisqu’il est policier. L’enquête sera sombre et difficile, car la loi du silence règne dans un milieu mafieux où il vaut mieux se taire… Lire la suite

Après l’article idées lectures littérature noire dont vous trouverez le lien à la fin de celui-ci, voici des idées de lecture en littérature blanche. Une sélection de 24 livres achetés qui sont dans ma PAL mais aussi de livres lus et adorés. De quoi s’occuper les neurones à la plage et de passer du bon temps. Je vous souhaite à tous un très bel été. Lire la suite

Moe a quitté sa Polynésie natale pour suivre Rodolphe, petit français qui passait par là. Sous couvert d’un amour naissant, qui se révèle bien vite poisseux, Moe le quitte avec, dans son paquetage, un enfant. Réjane l’héberge quelque temps, mais rapidement, elle ne supporte plus cette gamine qui n’arrive pas à avoir de travail fixe assez bien payé ni ce gosse qu’elle doit prendre garde à ne pas réveiller. Désœuvrée, seule, sans toit, elle atterrit à la Casse. La Casse c’est un Township dans lequel sont regroupés tous les « ratés » dans son genre. Ils y vivent dans des voitures qui servent d’habitation. Cela évite qu’on les voie traîner dans les centres villes. Ils sont parqués, surveillés, sans possibilités d’en sortir. Une nouvelle vie commence alors pour Moe… sur le sol français, pas telle qu’elle l’avait imaginé… Lire la suite

Antoine Harelde revient à Ceduna, Australie. Il y a vécu enfant, en été 1996. Il s’y est fait un ami, Hunter. À l’époque, plusieurs drames se sont succédé, Antoine est rentré en France. Vingt ans plus tard, c’est adulte qu’il foule cette terre aride avec une seule idée en tête : se venger. De qui ? De quoi ? Pourquoi ? Je ne vous dirai rien ! Lire la suite

Daniel Ford est dans le couloir de la mort. Il attend son exécution. Comme la procédure le lui permet, un prêtre lui rend régulièrement visite pour discuter. Au gré de ces conversations avec John Rousseau, Daniel se souvient : de la naissance de son amitié avec Nathan, de l’émergence des premiers émois amoureux, des évènements joyeux et tragiques qui ont jalonnés sa vie. Au milieu du tumulte historique qui commence en 1961 par l’élection de Kennedy, des conflits ségrégationnistes, de la guerre du Vietnam, Daniel voit ses souvenirs affluer. Le roman commence en 1982, Daniel a 36 ans, mais c’est bien en 1952 que nous sommes plongés, date à laquelle Daniel rencontre Nathan, petit garçon noir au rire communicatif. Entre passé et présent, les émotions ressurgissent, intactes. Lire la suite

Cette année, j’ai décidé d’organiser ma PAL d’été. Premièrement, parce que je déménage et que mes livres seront sur un cargo, en pleine mer pendant 7 semaines : obligation donc de mettre de côté ceux que je prends avec moi. Deuxièmement, je participe au challenge du groupe de Séverine Lenté, règles à découvrir sur le lien suivant : Il est bien ce livre

Cet article sera exclusivement consacré à la littérature noire, thrillers, polars et romans noirs. Je vais profiter de l’été pour rattraper mon retard de lecture et lire les livres que j’ai accumulés dans ma PAL durant l’année. Cela veut dire que je n’ai qu’un seul achat de prévu, j’ai TOUS les autres. Vous constaterez que j’ai pas mal de retard (et aussi, que j’achète beaucoup trop ? de livres). Je piocherai dans cette liste au gré de mes envies !

35 titres sont à découvrir ici 👈. Je vous souhaite un très bon été de lecture.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :