Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Un vent de folie souffle sur le monde de l’édition… Chaque mois de mars, c’est la même histoire ! À croire que les statistiques mettent en lumière une sorte de dépression hivernale préprintanière qui les poussent toutes à sortir des romans fort attendus en même temps ! Comme vous le savez maintenant, je bouscule un peu mes habitudes et je me décide à ouvrir mes horizons et mes chakras vers des lectures différentes. La panoplie de mauvaises nouvelles depuis ce début d’année me pousse à sortir un peu de la littérature noire, pour aller vers des romans plus contemporains où l’on pleure pas mal, mais pour de bonnes raisons (vous avez le droit de vous marrer…) Je vous casse les pieds, mais s’il vous plaît, lisez «  Il est juste que les forts soient frappés » de Thibault Bérard. Je ne cesse d’y penser depuis ma lecture. Trêve de bavardages, j’ai sélectionné 28 titres. Pour certains, je n’ai ni couverture ni résumé : j’alimenterai cet article au fur et à mesure. C’est parti pour une sélection non exhaustive, la mienne, en espérant ne pas devoir en rajouter trop 😉

4 mars :

Né sous une bonne étoile

A l’école, il y a les bons élèves … et il y a Gustave. Depuis son radiateur au fond de la salle, cet éternel rêveur scrute les oiseaux dans la cour ou les aiguilles de la pendule qui prennent un malin plaisir à ralentir. Il aimerait rapporter des bonnes notes à sa mère, mais ce sont surtout les convocations du directeur qu’il collectionne. Pourtant, Gustave est travailleur. II passe plus de temps sur ses devoirs que la plupart de ses camarades, mais contrairement à Joséphine, sa grande-soeur pimbêche et première de classe, cela ne rentre pas. Pire, certains professeurs commencent à le prendre en grippe et à le croire fainéant. Parfois, il suffit d’un rien pour qu’une vie bascule du bon côté… Un roman universel, vibrant d’humour et d’émotion.

 

Les cicactrices

Centralia, État de Washington. La vie d’Owen Maker est une pénitence. Pour s’acheter la paix, il a renoncé à toute tentative de rébellion.
En attendant le moment où il pourra se réinventer, cet homme pour ainsi dire ordinaire partage avec son ancienne compagne  une maison divisée en deux. Il est l’ex patient, le gendre idéal, le vendeur préféré de son beau-père qui lui a créé un poste sur mesure. Un type docile. Enfin, presque. Car si Owen a renoncé à toute vie sociale, il résiste sur un point : ni  le chantage au suicide  de Sally ni  les scènes qu’elle lui inflige quotidiennement  et qui le désignent comme bourreau aux yeux des autres ne le feront revenir sur sa décision de se séparer d’elle.
Mais alors qu’une éclaircie venait d’illuminer son existence, Owen est vite ramené à sa juste place. Son ADN a été prélevé sur la scène de crime d’un tueur qui sévit en toute impunité  dans la région, et ce depuis des années. La police et le FBI sont sur son dos. L’enfer qu’était son quotidien n’est rien  à côté de la tempête qu’il s’apprête à affronter.

 

La possibilité du jour

Nice 1947. Aurore Félix, jeune Niçoise, s’apprête à faire ses adieux à sa famille, son pays et au soleil méditerranéen pour rejoindre son beau G.I. Martin en terre promise des États-Unis d’Amérique. Elle rêve alors à une nouvelle vie, faite de promesses de liberté et de cet avenir fabuleux que seul le « Nouveau Monde » semble pouvoir offrir. Mais une fois l’Atlantique traversé, Aurore découvre que son fiancé ne l’a pas attendue. Abandonnée, sans repère, elle ne fera pas demi-tour et se retrouve à tenter de vivre sa vie sur ces terres inconnues. La vie d’Aurore s’écrit ainsi dans les plis de l’Histoire, du fin fond du Midwest, jusqu’à New York et Montréal ; des combats pour les droits des femmes à la lutte pour l’égalité civique et la liberté de chacun. Dans ce tourbillon constant, la liberté d’Aurore se dessine en creux. Elle deviendra mère, recréera un foyer peu conventionnel et se battra sans relâche pour trouver sa place. Il y a comme ça des vies oubliées qui racontent toute l’histoire d’une société.

 

Tombent les anges

Lors d’une intervention de routine à Paris, Cécile Rivère, une jeune gardienne de la paix un brin désabusée, entend une femme appeler au secours dans un appartement pourtant vide. Le lendemain, on apprend que la locataire a été assassinée à des centaines de kilomètres de là. Cécile n’a pas pu l’entendre.
Sauf si…
Mais quand on est flic, on croit au Mal, pas aux fantômes. Moquée et mise au ban de sa brigade, Cécile est recrutée par le capitaine Kermarec, le seul à ne pas la prendre pour une folle, le seul prêt à lui donner une nouvelle chance.
Ensemble, ils vont enquêter sur la mort d’une infirmière de vingt-cinq ans, décrite comme un modèle de gentillesse par ses proches. Mais qui cachait de bien sombres secrets…

 

Joueuse

Maxine est une de ces femmes à qui rien ne résiste. Elle tombe sous le charme de Zack, joueur de poker professionnel comme elle, mais elle n’en montre rien. Un manipulateur professionnel ne dévoile jamais son jeu. Maxine propose à Zack une alliance contre un concurrent redoutable. Piège ou vengeance… Zack n’en sait rien. Mais comment résister à la tentation du jeu ?
Maxine est une tornade qui défie le monde si masculin des joueurs de poker. Elle est bien décidée à régler ses comptes, coûte que coûte.
Joueuse est une partie de poker virtuose où chacun mise sa vie. Un nouveau livre jubilatoire, teigneux, drôle et renversant, de Benoît Philippon, l’auteur du best-seller Mamie Luger, qui décidément aime les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux.

 

5 mars : 

Et les vivants autour

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.
Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux. Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

 

Chez nous

Fiona et Bram Lawson pensaient s’être séparés  » intelligemment « . Ils avaient, en tout cas, trouvé un accord : ils habiteraient à tour de rôle avec leurs enfants dans leur belle demeure de Trinity Avenue, dans le sud de Londres. Mais l’histoire a mal tourné. Très mal tourné.
Un jour d’hiver, en rentrant chez elle, Fiona tombe sur des déménageurs. Tous ses meubles ont disparu, il y a des gens dans sa maison – un couple qu’elle n’a jamais vu lui annonce qu’il en est le nouveau propriétaire. Fiona essaie immédiatement de joindre Bram, mais son numéro est hors service. Et ses enfants, eux aussi, sont introuvables. Cauchemar éveillé ? Cela ne fait que commencer !

 

L'homme aux murmures

Si tu laisses la porte entrebâillée, les murmures viendront se glisser…
Un écrivain veuf, Tom, et son fils de 8 ans, Jake, emménagent dans une nouvelle ville.
Featherbank. Si charmante et calme en apparence.
Où vingt ans plus tôt, un serial killer a été arrêté après avoir tué plusieurs enfants.
On l’appelait l’Homme aux murmures.
Des murmures que Jake a entendus. A la porte de sa maison.
Et si tout recommençait ?

 

Toute la violence des hommes

L’histoire de Nikola Stankovic et celle de tout un pays détruit par la guerre. Dans la banlieue de Bruxelles, une jeune femme est retrouvée sans vie dans son appartement, criblée de coups de couteau. Tout accuse Nikola Stankovic, dernière personne que la victime
a appelée avant sa mort. Il apparaît sur les caméras de surveillance juste après le meurtre, la police retrouve ses vêtements maculés de sang et découvre des croquis de la scène de crime dans son atelier d’artiste. Malgré ses airs d’enfant perdu, Niko est un graffeur de génie, que l’on surnomme
le Funambule et qui émaille les rues de Bruxelles de fresques ultra-violentes.
Muré dans le silence, le jeune homme nie tout en bloc et ne répète plus qu’une seule phrase :
c’est pas moi.
Si la force de Niko réside dans son mystère, les personnages clés de ce roman sont incarnés par Philippe Larivière, l’avocat de Nikola et Pauline Derval, la directrice de l’Établissement de défense sociale, qui va garder le jeune homme en observation pour quelques semaines. Ces deux professionnels rompus à l’exercice ont beau voir que tout accuse Niko, aucun des deux ne peut y croire. Ils vont devoir suivre leur instinct et laisser venir l’histoire. La vraie, celle de Niko et celle de tout un pays détruit par la guerre.

 

Pense à ceux que tu aimes

Un soir, Cassie Larkin rentre tard chez elle. Sur la route, elle est le témoin d’une agression. N’écoutant que son courage, elle décide d’intervenir. Surpris, l’agresseur prend la fuite en lui donnant ce conseil lourd de menaces :  » Pense à ceux que tu aimes. »
Il part avec le véhicule de Cassie, qu’elle avait laissé sur le bord de la route. Alors que la police arrive sur les lieux, Cassie se rend compte que son sac à main est resté dans sa voiture, avec ses papiers, son adresse, les photos de son mari et de leurs deux enfants.
Pour elle, c’est le début d’une descente aux enfers qui lui révélera sa nature profonde et sa véritable histoire. En trois jours, son mari va disparaître, elle va perdre la trace de ses enfants et toutes ses certitudes.
Sa rédemption, Cassie ne la trouvera qu’en s’accrochant obstinément à cette formule :  » Pense à ceux que tu aimes… « 

 

10 mars : 

Orphelines, Franck Bouysse

La noirceur de son âme ne fait aucun doute depuis qu’un corps de femme massacré a été découvert. Bélony et Dalençon voient ce meurtrier leur glisser entre les doigts, crime après crime. Le capitaine Jacques Belony,  » vieux flic de la Criminelle  » vient de perdre sa femme et sa fille dans un accident de voiture tandis que Marie Dalençon, sa jeune collègue, subit les tourmentes de relations amoureuses chaotiques.

 

11 mars :

De mort lente

Ils sont partout, mais c’est un secret bien gardé. Dans votre nourriture, vos meubles, les jouets de vos enfants. Vous êtes empoisonné, mais vous ne le savez pas encore. Tant que leur degré de toxicité ne sera pas démontré, les perturbateurs endocriniens continueront de se répandre dans notre quotidien. Il n’y a encore pas si longtemps, Marie, Nabil et leur fils étaient heureux. Philippe était un éminent scientifique. Franck était un journaliste réputé. Désormais, ils sont tous des victimes. Aucun d’eux n’est de taille à lutter contre le puissant lobby de l’industrie chimique. Tout ce qu’ils exigent, ce sont des réponses. Mais ils posent des questions de plus en plus gênantes… C’est le début d’une guerre sans pitié, de Paris à Bruxelles, de la Bourse à la Commission européenne, où s’affrontent santé publique et intérêts privés.

 

Nuit sombre et sacrée

En revenant au commissariat d’Hollywood après une mission de son quart de nuit, l’inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L’homme, elle l’apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D’abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu’il feuilletait… et décide de l’aider.
La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c’est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l’individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés
et qui, peu commodes, ne s’en laissent pas conter par les ruses de l’un et de l’autre pour parvenir à leurs fins.

 

La chaîne

Le téléphone sonne. Un inconnu a  kidnappé votre enfant.
Pour qu’il soit libéré, vous devez enlever l’enfant de quelqu’un d’autre.
Votre enfant sera relâché quand les parents de votre victime auront à leur tour enlevé un enfant.
Si un chaînon manque : votre enfant sera tué.

 

Courage, rions

Jean, cinquante-six ans et dessinateur de BD has been, est déprimé.
Pour lui remonter le moral, sa femme lui off­re un stage de rigologie.
Mais que croit Françoise ?
Que le rire se trouve dans une pochette-surprise ou sur commande, dans un stage ?
Et pourquoi pas à l’hôpital pendant qu’on y est ?
Pourquoi pas, en eff­et ?
Un roman empreint d’humour et de tendresse qui raconte ces rencontres improbables qui vous changent à jamais, et révèlent le meilleur de vous-même.

 

12 mars :

Les fleurs des ombres

 » Bienvenue chez CASA, chère Clarissa…  » La romancière Clarissa Katsef quitte son mari à la suite d’une découverte qui l’a profondément bouleversée et peine à trouver un nouveau toit. La chance semble tourner lorsqu’elle est admise, contre toute attente, dans la très convoitée résidence pour artistes CASA. Mais est-ce vraiment une chance ?
Après quelques jours passés dans son superbe appartement, au huitième étage d’un immeuble ultramoderne, elle éprouve un malaise diffus, le sentiment d’être observée en permanence. Ses nuits sont agitées, des traumatismes passés reviennent la hanter.
Qui se cache derrière CASA, projet à visée philanthropique ? Que veut vraiment ce  » bienfaiteur  » ? Affaiblie par le drame qui a fait imploser son mariage, tenaillée par le doute, Clarissa s’interroge.
A-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d’une imagination beaucoup trop fertile ?

 

L'affaire Clara Miller

Plongez dans les eaux troubles de la célébrité avec L’affaire Clara Miller

 

Regarde

Jadis, Mylène a aimé un homme. Ensemble, ils ont fait les 400 coups. Jusqu’au braquage raté d’une bijouterie en Espagne, au cours duquel les deux amoureux se sont fait prendre. Mylène n’a jamais revu Paco : il s’est fait poignarder dans sa cellule un soir.
Aujourd’hui, Mylène est libre. Elle travaille dans un dépôt-vente en banlieue parisienne, et vit dans une chambre de bonne. Parfois, le temps d’un week-end, elle loue un appartement quelque part, et s’imagine une autre vie. Celle qu’elle aurait pu avoir si elle n’avait pas commis les mêmes erreurs. Elle rêve.
Ce week-end pourtant, Mylène ne rêve pas : dans la roulotte qu’elle a louée, tout la ramène à Paco. Les meubles, les objets, il y a même une photo de lui au mur. Cela semble inconcevable, mais on dirait qu’elle est chez lui.

 

Fermer les yeux

Un enquêteur à la retraite, hanté par une erreur qu’il estime avoir commise quinze ans plus tôt.
Un jeune auteur, considéré comme le plus grand spécialiste français des tueurs en série.
Une brillante avocate, dévouée à la défense d’un homme victime, selon elle, d’une effroyable injustice.
Ensemble, ils devront débusquer le plus insaisissable des prédateurs.
2005. Dans un village perché d’Ardèche, la petite Justine, sept ans, disparaît.
Rapidement, les habitants s’organisent et lancent des battues dans la nature environnante.
Les recherches se prolongent jusque tard dans la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le gendarme Tassi découvre quelque chose…

 

18 mars : 

J'homme des plaines du nord

Qui est L’Homme de la plaine du Nord ? Et Hanah Baxter se sortira-t-elle du piège diabolique qu’on lui a tendu ?

 

19 mars : 

Survivre

2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles. Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

 

Ghosts of LA

Les fantômes du passé ne vous oublient jamais… Los Angeles est une ville qui semble s’étendre à l’infini. C’est ici que vont s’entrechoquer les destins
de plusieurs personnages :
– Elie : un agent du FBI qui enquête sur un étrange meurtre et qui devient la cible d’un tueur qui
semble le connaître.
– Blair : une journaliste au caractère bien trempé qui traque une vérité dérangeante.
– Clara : une comédienne talentueuse qui se sent épiée par un homme.
– Abel : un homme qui a vécu une enfance horrible et qui veut prendre sa revanche sur la vie.
Si loin, si proches, ils vont tous participer à une œuvre bien plus grande qu’eux-mêmes et se
retrouver au cœur d’un puzzle hallucinant dont l’issue sera brutale.

 

25 mars :

L'énigme de la chambre 622

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.
Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.
Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier? Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça.

Sortie reportée 

 

La première faute

Quand Valentine rencontre François,  ils ont la vingtaine et sont étudiants en journalisme. Ils sont beaux, séduisants, et bien que tout les oppose, ils tombent amoureux. Peu importe que Valentine soit attachée à la tradition et à l’ordre, François au progrès et à un monde plus juste, ensemble ils sont heureux, et puis leur histoire ne durera sûrement qu’un temps.
Les années passent et avec elles arrivent le premier emploi, le premier appartement, le premier enfant, le mariage. Dix ans plus tard, François est devenu grand reporter, Valentine est éditorialiste. Ils ont trois enfants et tout de la famille idéale. Pourtant  quelque chose dissone, et peut-être depuis toujours. Peu à peu, sous le vernis des apparences, se révèlent les secrets et les fautes enfouis.
Ce premier roman, puissant et troublant, restitue  l’érosion d’un couple, des petites lâchetés aux grandes compromissions. Il dissèque la famille et le mariage, celui de deux êtres  qui, pensant avoir fait un savant calcul, se sont choisis pour leurs différences. Il explore la folie ordinaire et l’amour, aussi salvateur que destructeur.

 

Les jours brûlants

À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection.
Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.
Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. Direction Las Vegas.
C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ?

 

25 mars :

L'incroyabel secret du Vatican

Mars 1938. Le physicien italien Ettore Majorana disparaît au large de la Sicile.
Avec lui, le projet secret sur lequel il travaillait depuis des années.

Automne 1955. On retrouve par miracle les notes du physicien disparu.
Elles inspirent au père Ernetti une idée folle : construire une machine à voir dans le temps. Un chronoviseur.

Sur ordre de Pie XII, le prêtre plonge deux mille ans en arrière. L’objectif est simple : prouver l’existence du Christ.

Commence alors une course folle entre le Vatican, la CIA, le KGB et le Mossad.  Car ce que le père Ernetti va découvrir, en pleine Guerre froide, pourrait changer l’ordre du monde.

Fondé sur une histoire vraie, un thriller implacable et troublant.

 

26 mars : 

Nos résiliences

Un seul instant suffit-il à faire basculer toute une vie ?

 

La mémoire du temps

Et si votre subconscient vous jouait des tours ?
Un thriller surprenant sur la force de la mémoire et la transmission des secrets.

Alice est une brillante critique gastronomique parisienne, mariée à un écrivain célèbre et mère de famille épanouie, à qui tout semble sourire. Jusqu’au jour où, sans raison apparente, son corps commence à montrer des stigmates d’automutilation. Des marques progressives, apparaissant principalement durant son sommeil et allant jusqu’à des brûlures très importantes, qu’aucun médecin, psychiatre ou marabout ne semble pouvoir arrêter.
Lors d’une première séance de psychanalyse sous hypnose avec le professeur François Strootman, neuropsychiatre et sommité internationale aux méthodes parfois expéditives, Alice est victime d’un effroyable cauchemar : elle semble revivre le calvaire d’une adolescente allemande, Lisa, disparue dans des conditions étranges 80 ans plus tôt, dans une Allemagne sur le point de basculer dans la Seconde Guerre mondiale.
Qui est cette mystérieuse Lisa ? Alice n’en a aucune idée. Personne dans sa généalogie où ses souvenirs ne correspond à cette description. Alors, est-elle réelle ou imaginaire ? Quel secret la mémoire d’Alice lui cache-t-elle? Pourquoi son subconcient deviendrait-il hostile ?
C’est le point de départ d’une intrigue hors du commun, où les deux personnages verront basculer à de nombreuses reprises l’édifice de leurs certitudes !

10 réflexions sur “SORTIES MARS 2020.

  1. belette2911 dit :

    Coucou

    Je n’aurais pas dû venir faire un tour ici, dangereux pour le carnet de la wish qu’on va encore noircir !!! 😆

    Aimé par 2 personnes

    1. Aude Bouquine dit :

      Pardon ;-), on va dire que c’est pour la bonne cause ! Vive les libraires !

      Aimé par 2 personnes

      1. belette2911 dit :

        Et merde aux banquiers !!! mdr

        Vive aussi les marchands de biblio et d’étançons, parce que à force, je vais devoir soutenir les plafonds/planchers de la baraque !

        Aimé par 1 personne

  2. Quelle belle sélection ! J’attends avec impatience « Survivre » ainsi que ceux de Barbara ABEL et Claire FAVAN que j’adore aussi !

    J'aime

  3. Yvan dit :

    Ohlala… ma PAL va de nouveau souffrir ! 😱

    Aimé par 2 personnes

      1. J’en suis 😁 que de tentations…😏

        J'aime

  4. Il y a trop de nouveautés en ce début d’année, je n’arrive plus à suivre. En tout cas merci Aude pour cet article, c’est toujours un plaisir. J’en ai noté six.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :