Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Cerise est une petite fille de 11 ans qui souhaite devenir romancière. Toujours à l’affût de nouvelles aventures, elle passe son temps à espionner les habitants de son village en quête de mystères à percer. Un jour, du haut de sa cabane en pleine forêt, elle aperçoit un vieil homme couvert de peinture. Très intriguée, elle décide d’en savoir plus. Accompagnée de ses deux fidèles copines, Line et Erica, elle est bien décidée à savoir qui il est et surtout ce qu’il fait là.

Première chronique de bande dessinée : il était inconcevable de ne pas vous parler de cette merveille.

D’abord, l’objet livre est magnifique : couverture très rigide, papier de qualité, suffisamment épais pour s’adapter aux petites mains. La BD s’ouvre avec la présentation de Cerise, de son univers, de sa maman, de ses amies. Présentée comme un journal de petite fille, écriture est cursive, on y trouve des taches d’encre, des dessins d’enfants, des photos prises par Line.

intérieur BD 1

Ces présentations faites, nous entrons directement dans la BD. L’originalité fait qu’elle sera interrompue parfois d’articles de presse, de notes prises par Cerise, toujours dans le même esprit qu’un journal d’enfants. Regardez-moi ces dessins :

intérieur BD 2

Certes, l’histoire s’articule un peu comme une enquête policière, mais menée par une petite fille qui a un sens de l’humour certain et une propension à mentir (légèrement) pour que sa maman ne découvre pas ce qu’elle trafique. Sa voisine, Mme Desjardins, romancière de son état et assez facétieuse lui donne de judicieux conseils pour nourrir sa passion. Mais sous des airs de récit d’enfant, pour un public d’enfant, le lecteur adulte trouve aussi un second degré de lecture bien plus profond qu’il n’y paraît… Et c’est ainsi que dans ma lecture à voix haute, celle-ci s’est mise à trembler un peu en attaquant la fin, pour finir par voir apparaître des larmes sous les yeux surpris de ma fille de 9 ans. Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion de voir le film de Pixar « Là-haut ». Ça m’a fait exactement le même effet. Sous les airs d’une simple histoire de vieux monsieur se cache quelque chose de bien plus intense, du domaine de l’intime, et surtout les paroles d’un sage, qui transmet à la génération future des valeurs de vie, le sens des mots, et les émotions qui l’étreignent. Ma fille a compris qu’on peut verser des larmes à la lecture d’un texte et ce que peut être le pouvoir des mots.

Je vous souhaite de partager avec vos enfants un de ces moments rares en découvrant cette collection. Quatre autres tomes suivent. C’est un petit bijou, autant par les dessins que par les textes.

 

4 réflexions sur “LES CARNETS DE CERISE, T.1 – Le Zoo pétrifié, Joris Chamblain et Aurélie Neyret / Editions Soleil

  1. Yvan dit :

    Quel magnifique moment de partage vous avez vécu ! Et quel beau moyen de faire aimer les livres

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Nous avons commencé le tome 2 ce soir… quel plaisir !!! Un petit moment qui n’appartient qu’à nous !

      J'aime

      1. Yvan dit :

        Quel beau petit bonheur de vie

        J'aime

  2. Ma fille les aime beaucoup aussi, elle a les trois premiers, avec une préférence pour le premier pour le moment 😉

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :