Aude Bouquine

Encore, toujours, tout le temps et partout …

Moïra Chevalier travaille dans le domaine des nouvelles technologies. À ce titre, elle est débauchée par la société Ming Incorporated pour développer DEUS, logiciel d’intelligence artificielle dans le but de lui donner plus d’affect. Elle s’expatrie à Hong Kong et pénètre dans les coulisses de ce pionnier géant du numérique. Très vite, des décès d’employés du centre viennent ternir l’engouement des débuts… Une atmosphère de doute et de suspicion flotte alors sur cette ville gouvernée par des algorithmes.

Nos auteurs du noir ont de la suite dans les idées et décident de proposer à leur lectorat autre chose que des intrigues bateau dont le seul but est de trouver la réponse à la question « Qui a tué ». Après « Et le Mal viendra », voici donc « M le bord de l’abîme » qui développe notre addiction aux nouvelles technologies et prend comme point d’appui notre sentiment de liberté qui réellement n’en est pas un. Autant vous le dire tout de suite, vous allez avoir envie de jeter vos portables à la poubelle et de désactiver tous vos comptes de réseaux sociaux. La démonstration est magistrale et va vous laisser un goût amer dans la bouche. Je me suis même dit qu’on était en fait complètement cons, totalement aveuglés par cette pseudo liberté qui est en fait une technicomanie. D’entrée de jeu, Bernard Minier vous prévient : « Toutes les technologies décrites dans ce roman existent ou sont en cours de développement. » Il vous inquiète avec 3 citations dont celle-ci, de Elon Musk : « J’ai accès aux IA les plus en pointe, et je pense que les gens devraient être réellement inquiets ». Il faut savoir que dans la Bay Area, et dans certaines écoles proches de chez moi en Californie, l’électronique est interdit, les enfants apprennent à planter des radis, à faire de la couture, et autres travaux manuels. J’ai oublié de vous préciser  : les grands patrons du NET mettent leurs enfants dans ces écoles-là et interdisent toute technologie à leurs gosses… Ça devrait nous faire réfléchir !

Vous connaissez Alexa, Siri, Google Assistant ? DEUS, l’intelligence artificielle du roman est du même acabit. Autour de DEUS, Bernard Minier développe l’étendue des possibles et la facilité avec laquelle on entre dans vos foyers pour y collecter des milliards de données. Mais pas seulement. Anticipons les évènements. À quoi vont servir ces données, comment les entreprises du NET vont-elles les retourner contre nous, quel est le but final de cette entreprise ? « Car les géants du Web entendaient non seulement reconnaître, interpréter et modéliser nos émotions, mais aussi les utiliser à leur profit pour nous manipuler et accroître notre dépendance à l’égard de leurs technologies. »

Dans un monde où nous sommes tous hyperconnectés, envisageons quelques minutes que la technologie puisse se retourner contre nous… Que notre pouvoir de décision soit confié à une machine faisant de nous de simples exécutants, qu’on puisse déléguer chaque chemin que nous prendrions à des algorithmes sachant ce qui est bon pour nous mieux que nous-mêmes, qu’on sache anticiper nos désirs avant même que nous les ayons…

Considérons qu’avec ces milliers de données collectées dans chaque foyer, on puisse construire une gigantesque base de données sur la santé humaine qui peut diagnostiquer à distance, conseiller des traitements et déterminer l’espérance de vie. Lutter contre les maladies, contre le vieillissement, tuer la mort …

Interrogeons-nous sur l’impact des réseaux sociaux dans la perception de la réalité et analysons comment les faits qui circulent deviennent des vérités.

Prenons conscience que l’être humain est en passe d’être piraté et devient progressivement lui-même un robot.

Autour de ces problématiques très actuelles, Bernard Minier construit un thriller anxiogène qui tient place à Hong Kong, personnage emblématique du roman. Entre modernité et archaïsme, richesse et pauvreté, la ville est une pieuvre qui grappille du terrain, s’étend, prend du pouvoir et devient le miroir de notre société.

Le progrès est en marche et plus rien de semble pouvoir l’arrêter. Nous sommes les artisans ne notre propre perte et Bernard Minier le démontre habilement dans ce thriller de haute voltige faisant plonger le lecteur dans un roman d’anticipation… qui n’en est pas un, puisque c’est de notre monde actuel qu’il nous parle…

Un roman intelligent, éclairant, qui fourmille d’exemples concrets qui font froid dans le dos. À lire de toute urgence !!

Découvrez Sophia…

10 réflexions sur “M LE BORD DE L’ABÎME, Bernard Minier – XO, sortie le 21 mars 2019

  1. ahhhh ça à l’air vachement intérressant, le progrès technologique est toujours quelque chose qui m’attire dans une histoire :p

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Et bien … tu vas être servie !!!

      Aimé par 1 personne

  2. Yvan dit :

    Belle démonstration de la formidable réussite de ce roman ! 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Les Lectures de maud dit :

    Hâte!! Je le prends aux qdp 🤩

    J'aime

      1. Les Lectures de maud dit :

        Super nouvelle 🤩🤩

        J'aime

  4. Je n’ai encore jamais lu Bernard Minier. Tu en parles bien 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Celui-ci est un one shot. Tu peux y aller tranquillement 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :