Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

 

Nos auteurs de noir semblent de plus en plus inspirés par le monde qui les entoure : celui-ci devient matière à réflexions, et soulève des problématiques avec lesquelles nous devons vivre tous les jours. Ils ne se contentent plus de seulement raconter l’histoire d’une enquête, mais ils construisent une enquête autour de faits de société. Laurent Scalèse est de ceux-là, imprégné par nos institutions et notre collectivité, déterminé à en dénoncer les travers, mais aussi à pointer du doigt les axes d’amélioration. En 320 pages, il décortique les affres, parfois avec gravité, parfois avec humour. Avec une certaine tendresse aussi. Il a ce don d’observation de ses congénères et possède ce don d’évoquer toute forme de sujets, à sa sauce, pour que chacun puisse y trouver son compte.

Encore une fois, il m’est impossible de révéler la thématique de ce polar. Pour une fois, la 4ème de couverture ne révèle rien (merci aux Editions Belfond pour leur acuité de jugement). Je peux simplement vous dire que vous croirez être embarqués dans une histoire de meurtre classique, un homme percuté par une voiture en pleine forêt qui meurt sur le coup, mais que Laurent Scalèse va vous réserver bien des révélations et aborder des thématiques très proches de notre actualité.

Pour ce faire, il crée un duo de flics improbable : une jeunette et un vieux croulant. Mélanie Legac est jeune, dynamique, mère de famille de deux adolescents qui ont leurs mains constamment greffées sur des écrans, totalement accrocs au SIP (Snapchat, Instagram, Périscope) – combat oh combien constant et récurrent que nous parents avons avec nos enfants. Joseph a la soixantaine passée. Sa carrière est derrière lui, mais il a demandé sa mutation à Léan pour de bonnes raisons. Le conflit de générations semble énorme, insurmontable, et pourtant ils vont vous épater. Sous couvert d’expériences différentes, ils vont trouver le moyen de se rapprocher autour d’une enquête commune, partager forces et faiblesses de chacun pour s’enrichir l’un l’autre.

Les dialogues sont ciselés à la perfection. Ils vont vous faire sourire et même rire tant ils mettent en valeur la finesse du propos. L’utilisation de références actuelles, de faits divers dont tout le monde a entendu parler sert de socle à une parole plus profonde et explique, parfois, un schéma de pensée. L’auteur réussit avec brio à donner corps à une parole nauséabonde, avec force arguments pour permettre au lecteur qui se situe de l’autre côté de la barrière de comprendre un cheminement de pensée, une façon différente d’appréhender le monde. Avec ce roman, Laurent Scalèse éveille les consciences, se place en arbitre des idées et parvient à vous faire écouter des discours, des idées, des théories, à l’opposé de vos croyances, contrebalançant toujours son propos par l’intermédiaire de son duo de flics. Le roman est truffé d’anecdotes servant intelligemment le propos. Il développe des thématiques très générales qui interpellent chacun, comme les phobies, l’éducation, la cyberdépendance, l’e-réputation, le couple, le mariage, mais aussi des thèmes plus graves que je vous laisse découvrir.

Cela en fait un roman d’actualité, parfaitement ancré dans notre époque, réaliste, et crédible.

J’ai aimé la façon dont Laurent laisse parler toutes les voix sans se poser en juge de la pensée unique. Je l’ai trouvé éclairant sur des idéologies que je ne parvenais pas à comprendre, original dans sa façon de les amener et de les traiter. Parfois, j’avoue en avoir oublié l’enquête, me replongeant dans mes notes pour me refocaliser sur l’intrigue de départ.

Il pose des vérités bien senties que nous avons tous besoin de réentendre sur la façon de se comporter, sur la famille, ou sur le couple notamment.

J’ai ressenti une grande sensibilité de l’auteur par le prisme de son écriture. De réelles préoccupations d’homme, mais aussi de citoyen. J’ai aimé ses clins d’œil, sa subtilité, son sens de l’humour, ses inquiétudes aussi. Si vous suivez la série « Chérif », vous reconnaîtrez cette finesse, cette perspicacité, ce souci de détail dans le choix du vocabulaire notamment, qui donne au phrasé un charme particulier.

Ce roman est très bien construit, avec logique. Le lecteur avance dans l’intrigue tenu par la main, pour aboutir à des motivations qu’il n’avait pas vues venir. Je vous garantis que la fin va grandement vous surprendre, tant elle est inattendue et bien trouvée. Laurent Scalèse vous fait emprunter des chemins de traverse, titille votre curiosité, sollicite votre intellect, éveille votre réflexion, mais parvient toujours à vous amener où il le souhaite.

Il y a peu de romans capables de nous faire évoluer ou de provoquer une certaine méditation. Celui-ci en est un. On y sent l’optimisme de l’écrivain qui ne rejette pas la société dans laquelle il vit, mais qui l’accepte et tente de composer. Un écrivain humaniste en somme, de ceux qui restent convaincus que l’Homme est bon et qu’avec un peu d’écoute et de bonne volonté, il est possible de déplacer des montagnes.

J’aurais aimé pouvoir développer un peu plus. J’aurais beaucoup de choses à dire sur le fond, les thématiques abordées, mais je vous laisse le plaisir de vous laisser embarquer vous aussi dans ce roman perspicace, lumineux et sombre. L’auteur y fait preuve d’une réelle introspection et nous oblige à faire la nôtre. Je retiens surtout la confiance de Laurent Scalèse pour le genre humain, son objectivité et sa tendresse.

Une très belle réussite à découvrir d’urgence !

#PourLeBienDeTous #NetGalleyFrance

4 réflexions sur “POUR LE BIEN DE TOUS, Laurent Scalèse – Belfond, sortie le 14 mars 2019

  1. Yvan dit :

    Je crois bien qu’on est d’accord sur tout concernant ce roman 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Ressenti absolument semblable 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Matatoune dit :

    Le même livre chroniqué par deux blogueurs que je suis et presque en même temps, il faut peut-être faire plus qu’aimer alors! Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :