Aude Bouquine

BLOG LITTÉRAIRE

Petite nouveauté sur le blog : les sorties à venir des livres audio. Depuis ma participation au jury du prix Audiolib 2022, la lecture audio fait désormais partie de mon quotidien. Je ne fais plus aucune activité sans un livre audio. Si j’aime dénicher de nouveaux auteurs et de nouveaux lecteurs par ce biais-là, sortir un peu de ma zone de confort, j’aime aussi énormément découvrir des audios déjà lus en version papier. Tentez l’expérience : comme vous connaissez déjà l’histoire, vous pouvez vous concentrer sur la manière de la raconter. J’ai ainsi redécouvert « Ces orages -là » de Sandrine Collette lu par Marie Bouvier, « Tout le bleu du ciel » de Mélissa Da Costa lu par Bruno Meyere, et plus récemment « Il nous restera ça » de Virginie Grimaldi lu par Benjamin Bollen, Marie Bouvier et Rafaèle Moutier. Voici donc ma petite sélection des sorties du mois d’août, qui correspond à mes envies personnelles. Vous pouvez suivre les parutions à venir sur le site Audiolib ici :

A paraître chez Audiolib

Sortie 10 août, lu par Florine Orphelin

Temps d’écoute : 8h54

« Notre mère ressemble à une héroïne de bande dessinée, à Anna Magnani au cinéma, elle braille, ne capitule jamais, cloue le bec à tout le monde. Mariano et moi sommes dans le couloir qui conduit aux chambres, culottes courtes et mollets raides, et sans ciller nous fixons notre peur : ne pas être comme Antonia, ne jamais être à la hauteur, ne remporter aucune bataille. » Antonia, une femme fière et têtue, s’occupe d’un mari handicapé et de quatre enfants. Pauvre et honnête, elle ne fait pas de compromis et croit au bien commun. Pourtant, elle inculque à sa fille le seul principe qui vaille : ne compter que sur ses propres capacités. Et sa fille apprend : à ne pas se plaindre, à lire des livres, à se défendre, toujours hors de propos, hors de la mode, hors du temps. Mais sa violence, tapie tel un serpent, ne cesse de grandir.

Nous sommes en l’an 2000, les grandes batailles politiques et civiles n’existent plus, seul compte le combat pour affirmer sa place dans le monde.

Sortie 10 août, lu par Rachel Arditi et Laure Manel

Temps d’écoute : 7h51

« La vie reprend. Étrangement identique. Le même quotidien, la même routine familière, rassurante. Avec un supplément de sérénité. Et le sentiment extraordinaire que la vie est belle et qu’elle le sait plus que les autres. » Amélie, architecte d’intérieur mariée à son amour de lycée et heureuse maman d’un petit garçon, vient de remporter une épreuve médicale. Elle est guérie. Après le soulagement et la joie, vient le temps des questionnements. Animée par un formidable appétit de vivre, Amélie trouve soudain son existence fade. Et pourquoi, alors que tout va pour le mieux, se sent-elle si mal ? Bien décidée à embrasser pleinement cette deuxième vie et à ne plus laisser la raison, la peur et les doutes la gouverner, la jeune femme ose partir en quête d’elle-même. De petits en grands changements, trouvera-t-elle le bonheur auquel elle tend ?

Et si les épreuves de la vie étaient une chance de changer son destin ?

Sortie 10 août, lu par Stéphane Boucher, Alice de Lencquesaing, Patrick Mille et Sébastien Pouderoux

Temps d’écoute : 3h28

Le blizzard fait rage en Alaska. Au cœur de la tempête, un jeune garçon disparaît.Il n’aura fallu que quelques secondes, le temps de refaire ses lacets, pour que Bess lâche la main de l’enfant et le perde de vue. Elle se lance à sa recherche, suivie de près par les rares habitants de ce bout du monde. Une course effrénée contre la mort s’engage alors, où la destinée de chacun, face aux éléments, se dévoile.

Avec ce huis clos en pleine nature, Marie Vingtras, d’une écriture incisive, s’attache à l’intimité de ses personnages et, tout en finesse, révèle les tourments de leur âme.

Vous ne pourrez pas mettre sur pause la lecture à quatre voix de ce fabuleux roman.

Sortie 10 août, lu par Cathy Min Jung, Marvin Schlick et Claire Tefnin

Temps d’écoute : 6h16

Dans le quartier du Montparnasse à Paris, Elsa, Marie et Guillaume se croisent sans le savoir. Si le jour, leur quotidien les éloigne, le soir, tous trois affrontent une même peur de la nuit. Elsa se réfugie dans le bus pour éviter la violence de la rue, Marie, qui vient de quitter Brest, multiplie les gardes à l’hôpital pour combler son vide sentimental, et Guillaume retarde la fermeture de son bar afin de fuir la solitude.

C’est au détour d’un Lavomatic, d’un irish pub ou par le biais d’une annonce sur Leboncoin qu’ils finiront par se trouver. Mais parviendront-ils, ensemble, à aller jusqu’au bout de leur nuit ? À se reconstruire ?

Des matins heureux est le roman des nouveaux départs, la rencontre de trois personnages blessés, touchants dans leur fragilité, inspirants dans leur force de résilience.

Sortie 17 août, lu par Julie Pouillon

Temps d’écoute : 4h23

Une prophétie. Une île du Finistère Nord. Les visions d’un adolescent fragile. Et, au-delà de tout, jusqu’à la folie, le désir de croire en l’invisible.

Sœur Anne, religieuse chez les Filles de la Charité, reçoit d’une de ses condisciples une prophétie : la Vierge va lui apparaître en Bretagne. Envoyée en mission sur une île du Finistère Nord balayée par les vents, elle y apprend qu’un adolescent prétend avoir eu une vision. Mais lorsqu’il dit « je vois », les autres entendent : « J’ai vu la Vierge. » Face à cet événement que nul ne peut prouver, c’est toute une région qui s’en trouve bouleversée. Les relations entre les êtres sont modifiées et chacun est contraint de revoir profondément son rapport au monde, tandis que sur l’île, les tempêtes, les marées, la végétation brûlée par le sel et le soleil semblent annoncer un drame inévitable.

Sortie 17 août, lu par Philippe Allard

Temps d’écoute : 7h16

Ne lisez pas la 4ème !

Sortie le 17 août, lu par Julia Piaton

Temps d’écoute : 6h40

« Elle trouve refuge dans une petite grotte érigée au fil des décennies avec des mots, des images et des chansons, l’art, un bien grand mot, la beauté des choses qui la bouleverse lui sert de kaléidoscope pour observer les jours et les gens. Ainsi le quotidien paraît moins féroce aux yeux de cette sentimentale désenchantée. »

Anna, la narratrice de ce roman à la mélancolie aigre-douce façon Sagan, se débrouille comme elle peut avec la vie. Plutôt mal. Elle encaisse. Elle en rit même. Elle se souvient, aussi. Coincée entre une mère féministe mais atteinte d’une forme de joyeuse démence, trois filles à l’adolescence woke, un mari au sourire fuyant et à la tenue fluo, un cordon sanitaire d’amies, Anna pourrait crier, comme on joue, comme on pleure, « Arrêtez tout ! », mais ça ne marche qu’au cinéma. Comment font les gens ? Pour tout faire ? Pour ne pas être entamés par le malheur ambiant ? Pour mener leur vie avec tant de certitude ?

Chacun se retrouvera dans ce roman universel, où se confondent chagrins et souvenirs.

Sortie 24 août, lu par Céline Melloul

Temps d’écoute : 13h36

« Ce nouveau jeu va nous permettre de revivre notre passé et de nous transformer, de nous RePlay. Pour aller mieux. Pour se réconcilier avec nous-mêmes et avec les autres. On va pouvoir tout rejouer. Je l’ai créé grâce à toi et POUR toi. Tu m’as inspiré. Je viens te l’offrir. » Un concepteur de jeu vidéo génial et manipulateur. Une jeune femme sous l’emprise de l’homme et de sa création. Un univers virtuel révolutionnaire. Un roman terrifiant de réalité…

Sortie 24 août, lu par Thierry Hancisse

Temps d’écoute : 4h36

Ce soir-là, quand Liam rentre des forêts montagneuses où il est parti chasser, il devine aussitôt qu’il s’est passé quelque chose. Son petit garçon de cinq ans, Aru, ne l’attend pas devant la maison. Dans la cour, il découvre les empreintes d’un ours. À côté, sous le corps inerte de sa femme, il trouve son fils. Vivant. Au milieu de son existence qui s’effondre, Liam a une certitude : ce monde sauvage n’est pas fait pour un enfant. Décidé à confier son fils à d’autres que lui, il prépare un long voyage au rythme du pas des chevaux. Mais dans ces profondeurs, nul ne sait ce qui peut advenir. Encore moins un homme fou de rage et de douleur accompagné d’un enfant terrifié.

Dans la lignée de Et toujours les Forêts, Sandrine Collette plonge son lecteur au sein d’une nature aussi écrasante qu’indifférente à l’humain. Au fil de ces pages sublimes, elle interroge l’instinct paternel et le prix d’une possible renaissance.

Thierry Hancisse, de la Comédie-Française, épouse l’écriture de Sandrine Collette et le cheminement de Liam. Une interprétation magistrale !

Une réflexion sur “SORTIES AUDIOLIB AOÛT 2022.

  1. J’en ai sélectionné quelques-uns de cette liste. Comme je le disais dans mon précédent commentaire, « L’homme peuplé » fait partie de ceux que j’ai hâte de lire. J’ai beaucoup aimé « Blizzard » en version papier, mais je ne pense pas l’écouter car je ne suis pas très amatrice des versions audio avec plusieurs narrateurs (à part La couleur des sentiments). Par contre, je suis très curieuse de L’eau du lac n’est jamais douce. L’histoire m’intrigue et la couverture également, très belle je trouve.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils