Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Je commençais à désespérer de retrouver Kate Mosse dans mes lectures un jour. Je l’ai découverte pour la première fois il y a 13 ans (non, vous ne rêvez pas) avec, « Labyrinthe » (2007), « Sépulcre » (2008), et « Citadelles » (2014). L’action se déroulait déjà dans les environs de Carcassonne, une vie chère à son cœur puisqu’elle y possède une maison. D’origine britannique, elle a travaillé plusieurs années dans le domaine de l’édition, puis a été directrice d’un théâtre avant d’écrire son premier roman « Labyrinthe », en version anglaise en 2005. Lorsque je l’ai lue pour la première fois, je me souviens d’un choc. Quelqu’un avait réussi à me faire lire un roman historique sans que je trouve ça barbant et surtout sans que j’abandonne. J’en ai même redemandé ! Lorsque j’ai découvert que les éditions Sonatine éditaient son nouveau roman, je me suis tout naturellement jetée dessus.

Je ne vais pas vous mentir : les premières pages ont été une immense déception. Pourquoi ? Pour moi, Kate Mosse est une magicienne de l’alternance passé-présent dans ses romans. Elle maîtrise cette technique de main de maître sans donner la part belle à l’une ou l’autre. Le plaisir de lecture est équivalent et c’est avec frénésie que le lecteur se plonge dans une période, puis dans l’autre. Or, dans « la cité de feu », l’auteur a choisi d’abandonner ce procédé. Oh rage, oh désespoir ! L’attente trop longue a généré une énorme frustration. Il m’a donc fallu plusieurs jours avant de rependre le roman, fâchée que j’étais !

Nous sommes à Carcassonne en 1562, lors de tensions historiques que l’on a tendance à oublier : les luttes intestines entre les catholiques et les protestants. Autant dire que cette époque nous semble bien lointaine et révolue alors qu’elle fait partie intégrante de notre histoire de France. Le lecteur retrouve avec délice toute l’ambiance de cette époque par des descriptions détaillées et fort à propos des villes de Carcassonne et de Toulouse, mais il est également le témoin d’intrigues souterraines, de trahisons fâcheuses, et d’amours semblant impossibles. Ce roman mêle habilement histoire et aventure en focalisant sur des personnages charismatiques et très bien dépeints. Minou Joubert, fille d’un libraire, orpheline de mère va découvrir le terrible secret de sa naissance au travers d’événements révoltants qui jalonnent alors son siècle. Si la religion catholique est la plus présente, les massacres de huguenots et la mauvaise foi du pouvoir en place lui ouvrent des horizons de pensée différents. Élevée dans le respect de la foi, sa rencontre avec Piet, protestant militant, et le constat des exactions subies par son clan amènent les convictions de Minou à chanceler, ébranlée par trop d’injustice. À travers elle, Kate Mosse nous brosse également le portrait de la condition de la femme au 16e siècle, de quoi analyser notre chance dêtre une femme aujourd’hui !

La cité de feu est le premier tome d’une tétralogie à paraître. S’il allie très bien suspens, révélations, mystères et aventures, s’il permet de se replonger dans un pan de notre histoire, si j’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver chaque jour les personnages centraux, je reste toutefois sur ma faim. Une lecture certes divertissante, mais qui ne m’a pas ébranlée au point de vouloir me jeter sur le tome 2. Un récit qui reste cependant agréable sans être transcendant, mais un très bon moment de détente pas dénué d’intérêt.

11 réflexions sur “LA CITÉ DE FEU, Kate Mosse – Sonatine, sortie le 23 janvier 2020.

  1. J’ai Sépulcre depuis un moment, je tenterai quand j’aurai envie d’historique ! Merci Aude !

    Aimé par 1 personne

  2. Yvan dit :

    Je n’ai pas eu ce genre de frustration, ne l’ayant pas lue avant. Une vraie plongée dans le temps !

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Je vais te prêter les autres 😉

      J'aime

  3. J’ai adoré complètement en immersion des personnages attachants un bon cru pour moi 😉

    Aimé par 2 personnes

      1. Non c’est pour cela que je n’ai pas le même regard que toi 😊 mais je vais essayer de m’y mettre j’ai labyrinthe dans ma bibliothèque

        J'aime

  4. Lord Arsenik dit :

    Chez moi elle a réussi l’exploit de rendre passionnant un sujet qui au mieux me laissait indifférent, au pire me donnait la gerbe : les guerres de religion en France.
    Je devrai le terminer dans la journée mais j’ai déjà hâte de retrouver le tome 2.
    A ma décharge je découvre Kate Mosse avec ce roman (merci Sonatine).

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Je ne peux que te conseiller la trilogie dont je parle dans ma chronique : passionnante !!!

      J'aime

  5. Mylittlepatchoulie dit :

    Voici un livre qui a titillé ma curiosité lors de ma dernière sortie en librairie ! Cependant, je ne connaissais pas du tout cette auteure ! L’idée d’une tétralogie ne m’attire pas vraiment cela dit 😉. Quel autre de ses romans recommanderais-tu pour faire connaissance avec l’auteure ? Merci pour ta chronique et bonne soirée 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Ceux cités dans ma chronique 😉
      Pour moi, se sont les meilleurs. Si possible, les lire dans l’ordre. Très bonne soirée à toi aussi 😉

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :