Aude Bouquine

SAUF, Hervé Commère – Fleuve noir

A 6 ans, Mat perd ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Il part alors vivre chez son oncle et sa tante.
Des années plus tard, devenu propriétaire d’un dépôt-vente, il reçoit un album photo dans lequel il trouve des clichés de lui petit avec ses parents, instantanés de sa vie d’avant… Comment cet album peut-il se trouver entre ses mains quand la maison de son enfance a été totalement détruite par les flammes ? Quelqu’un cherche à le mettre sur la piste de la vérité,
Mat décide alors de se mettre en quête de son histoire.

Pour une raison inexpliquée, j’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire sans que je sache réellement pourquoi.
Ma lecture n’était pas fluide, je reprenais souvent les phrases du début ou retournais à la page précédente parce que j’avais l’impression d’avoir loupé un truc.
Pourtant, le sujet, se remettre sur les traces de son enfance pour savoir qui on est, a toujours éveillé beaucoup d’intérêt, d’autant plus que l’enfance racontée, cherchée, fouillée est un sujet que je trouve personnellement passionnant.

Avez-vous ce film, « Lion », l’histoire d’un enfant indien oublié sur le banc d’une gare, privé de sa famille, adopté en Australie qui passera le début de sa vie d’adulte à rechercher sa mère et ses origines ?

Vous voyez où je veux en venir ? J’attendais un peu ce niveau d’émotions là… en plus de la partie thriller pur.
Parce qu’il s’agit bien d’un thriller !
J’en veux pour preuve le nombre incroyable de rebondissements auxquels on a droit, surtout dans le seconde partie du livre. De ce fait là, j’ai ressenti un problème de crédibilité énorme dans le déroulé de l’histoire. Je n’arrivais plus à m’identifier à Mat, ni à croire à ses découvertes, ni à suivre son chemin initiatique.

Alors, comprenons-nous bien : je n’ai pas détesté ce livre (puisque je l’ai terminé). Il m’a simplement manqué un je-ne-sais-quoi qui me permette d’être tout à fait dedans.
Ca reste un thriller intéressant, dénué de toute scène de torture physique atroce qui vous empêche de dormir, mais pas un coup de coeur pour moi.

 

Aller à la barre d’outils