Site icon Aude Bouquine

SORTIES OCTOBRE 2022.

Bonjour à tous,
Après la grosse période de rentrée littéraire, octobre est un mois un peu plus éclectique au niveau des sorties littéraires. Chacun est donc susceptible de trouver son bonheur en fonction de ses goûts. Voici quelques titres, glanés ici et là pour vous donner quelques idées.
Pour ma part, j’ai déjà fait mes choix, nous verrons si j’ai le temps d’en lire plus.Ainsi, sont notés en lectures indispensables : « De nulle part » de Claire Favan, « La chance d’une vie » de John Grisham, « Fragile réputation » de Sarah Vaughan, « La fille du pêcheur de perles » de Lizzie Pock, « Le chant des survivants » de Paul Tremblay, « Résonnances » de Patrick Senécal, « Aux quatre vents » d’Amélie Antoine, « Du fond des âges » de René Manzor.

Je signale la sortie en poche de : « S’adapter ou mourir » d’Antoine Renand (sortie le 13 octobre), « Une cosmologie de monstres » de Shaun Hamill ( sortie le 19 octobre), tous les deux chroniqués sur mon blog.
Alors, prêts ? Bonnes lectures à tous

Sortie 5 octobre

Chatou. Fin des années  1990. Deux nouveau-nés sont trouvés et confiés à l’Assistance publique. Des jumeaux que l’existence va vite se charger de séparer.
Trappes. 2020. Ballotté de foyers sordides en familles d’accueil, Antoine, dit «  Tony  », s’est construit tant bien que mal avec l’idée que la vie est un combat. Il lutte pour mener de front études de droit et petits boulots, et qui sait  : dépasser sa condition.
Alors que tout ce qu’il réussit à faire est d’accumuler les dettes, se préésente un beau jour à sa porte un certain Raphaël. Raf, c’est son frère, sa copie conforme et son exact contraire, un héritier qui a les codes et la confiance qui va avec. Raf a un plan qui peut changer le destin de son frère. Passé la surprise de la première rencontre, Tony hésite à qualifier la visite de providentielle. Car il n’oublie pas  : l’échec est inscrit en lui depuis son premier cri. Mais il reste l’espoir. Cet espoir qui engendre le supplice.
Claire Favan livre un étouffant thriller psychologique et un cri de révolte contre la tragédie endurée par les enfants placés.

Sortie 5 octobre

Samuel Sooleymon, originaire du Soudan, se voit offrir la chance de sa vie : un voyage aux États-Unis pour jouer dans un tournoi de basket-ball, l’opportunité d’être repéré par des recruteurs universitaires. Pendant la compétition, Samuel reçoit d’e­ffroyables nouvelles de son pays : sa famille est en danger.
Accepté à Durham au poste de remplaçant et animé par une féroce volonté de réussir, l’adolescent n’a qu’un seul but : faire venir les siens aux États-Unis. Il s’entraîne sans relâche et surpasse bientôt tous ses coéquipiers. Alors que ces derniers accumulent les défaites et les blessures, Sooley fait  son entrée sur le terrain.
Ainsi naît la légende. Jusqu’où pourra-t-il mener son équipe ?
Le succès lui permettra-t-il de sauver sa famille ? Saisissant et bouleversant, La Chance d’une vie dévoile un autre visage de John Grisham, assurément au sommet de son art.

Sortie 5 octobre

Sa vie était parfaite. Jusqu’à la vidéo. La vie dorée de Scarlett s’effondre le jour où quelqu’un envoie une vidéo compromettante à toutes ses connaissances. Seules Cora, Emma et Asha, qu’elle vient de rencontrer, prétendent ne pas l’avoir vue. Mise au pied du mur, Scarlett est obligée de fouiller dans son passé pour découvrir qui lui en veut.
Mais alors qu’elle ne peut soupçonner une seule seconde son cercle proche, elle doit se demander si ses trois nouvelles amies sont aussi innocentes qu’elles le semblent…

Sortie 5 octobre

Votre réputation. Il vous faut des années pour la bâtir,  mais seulement quelques minutes pour qu’on vous la détruise. Votre réputation ne dépend pas de vous : elle dépend des autres. Si vous êtes une femme, protégez-la. Et n’oubliez jamais :  ce n’est pas ce que vous êtes réellement qui importe,  mais ce que les autres pensent que vous êtes. La question  n’est pas de savoir si vous avez ou non tué un homme.
La question est de savoir ce que les autres croient.
Un nouveau roman à suspense, magistral, sur l’ambition féminine et ce qu’il peut en coûter à celles qui en font preuve, par l’autrice des best-sellers « La Ferme du bout  du monde » et « Anatomie d’un scandale », adapté en série  sur Netflix.

Sortie 5 octobre

Sept amis partent dans la forêt.
Seulement six en reviennent…

Juillet 1983, sud de l’Angleterre. Par une chaude soirée d’été, sept amis se retrouvent pour camper dans la forêt. Une bande de jeunes décontractés, un peu anarchiques, confiants en eux et en leur avenir. Seule Aurora, qui n’a que quatorze ans, peine à croire qu’elle va, pour quelques heures, faire partie de ce groupe tellement cool. Les sept amis passent la nuit à faire la fête mais au petit matin, ils ne sont plus que six.
Eté 2013. Les restes d’un corps sont découverts dans le même bois. L’inspecteur en chef Jonah Sheens sait immédiatement qui a été enfin retrouvé après toutes ces années… Les six amis d’alors sont à présent des adultes aux vies bien établies, et tous clament haut et fort leur innocence.
Que s’est-il passé pendant cette nuit d’été ? Le meurtrier était-il parmi eux depuis le début ? C’est maintenant à Jonah Sheens de démêler les mensonges, de rattraper les erreurs policières et de faire jaillir des secrets bien enfouis, même si certains menacent de le mettre en danger…

Sortie 5 octobre

WILDE.
Il vit loin du monde, dans une forêt du New Jersey. C’est un enquêteur aux méthodes très spéciales. Nul ne sait d’où il vient, pas même lui.
Un site internet, une recherche ADN et soudain une piste.
Le secret de ses origines ? Enfin ?
Un lointain cousin, star de téléréalité. Un homme suivi par une nation entière.
Wilde touche au but mais le cousin disparaît.
De lui ne reste qu’une photo énigmatique postée sur les réseaux sociaux.
Mise en scène ? Conspiration ? Pire encore ?
Wilde est sur ses traces.
Et il n’est pas le seul.
AU CŒUR DE CES IDENTITÉS CROISÉES SE CACHE UN PIEGE MORTEL…

Sortie 6 octobre 

Un agent du renseignement disparaît après une opération catastrophique de récupération d’otages en Somalie. Deux journalistes d’investigation meurent accidentellement alors qu’ils enquêtaient sur l’assassinat d’un couple de touristes dans l’Atlas marocain. À la croisée des deux affaires, l’agent, devenu clandestin, s’associe à un producteur de documentaires utilisé par les services français et à une psychologue d’origine israélienne pour braquer des fonds colossaux circulant entre des narcotrafiquants d’Amérique latine et des Pasdaran iraniens. À quoi l’argent de ce hold-up est-il destiné ? La question, au coeur de l’intrigue, se double d’une réflexion sur le rôle de la manipulation dans cet univers parallèle qu’est le monde cloisonné du renseignement. De Paris à la Somalie, de l’Afrique à l’Islande et, pour finir, au Groenland, les trois protagonistes triomphent de maints obstacles, dont le moindre n’est pas la trahison, avant de confronter le lecteur à un dénouement qui fait la part belle au facteur humain.

Sortie 6 octobre

Une île de rêve
Un tragique accident
Le thriller de tous les dangers

La Réunion, 2020. Un sorcier vaudou tisse sa toile autour de l’obscure Eglise qu’il a fondée loin de son Togo natal. Un homme meurt dans une terrible attaque de requin. Une petite fille se replie sur sa détresse de jour en jour. L’île, malgré ses paysages entre lagons turquoise et montagnes luxuriantes, n’a rien du paradis auquel Paul Kessler s’attendait. Pourtant, cet ex-commandant de police n’aspirait qu’à un peu de tranquillité jusqu’à sa rencontre, à Toulon, avec Hubert Bourdonnais.
Trois ans plus tôt, ce riche industriel a quitté l’archipel en confiant la direction de la vanilleraie familiale à Pierre, son fils unique. Mais celui-ci est décédé dans un crash d’hélicoptère. Et si la gendarmerie a conclu à un accident, Hubert Bourdonnais, lui, ne croit pas à cette thèse. Face à ses doutes, Kessler a accepté de mener l’enquête, sans imaginer qu’il serait confronté à une réalité bien sombre…

Sortie 6 octobre

 » Le problème quand on ment à son mari, c’est que cela change tout sans rien changer du tout. « 
Emma, biologiste marine reconnue et médiatisée, adore son métier, son mari Leo, leur fille Ruby et leur chien John Keats. En apparence, tout est parfait. Sauf qu’Emma sort d’une longue maladie et attend les résultats de ses derniers examens. Alors Leo, journaliste spécialisé dans les nécrologies de célébrités, trompe son angoisse grâce à ce qu’il sait faire de mieux : enquêter sur la vie des autres.
En rédigeant la nécrologie de sa femme, Leo relève des incohérences dans son passé. Incrédule, il tente de dénouer le vrai du faux. Mais il doit rapidement se rendre à l’évidence : la personne qu’il pensait le mieux connaître au monde est une étrangère.
À mesure que Leo dévoile ses secrets, Emma n’a d’autre choix que de lui prouver que, malgré ses mensonges, elle est bien la femme dont il est tombé amoureux. Mais d’abord, elle doit lui parler de l’autre amour de sa vie…

Sortie 6 octobre

Australie occidentale, 1886. Un bateau à vapeur en provenance de Londres fait son entrée à Bannin Bay. Depuis le pont, la petite Eliza Brightwell, dix ans, observe ce monde nouveau avec ses volutes de poussière rouge et ses inimaginables richesses tapies au fond de l’océan. Car c’est ici que sa famille espère faire fortune grâce à la pêche à la perle. Dix ans plus tard, son père Charles Brightwell, devenu le perlier le plus prolifique de la baie, disparaît subitement de son bateau en pleine mer. Qu’est-il devenu ? Le mystère est entier. Personne ne sait rien, personne ne semble vouloir parler. Seule Eliza s’entête à découvrir ce qui s’est passé. Et dans une ville où règnent la corruption, le racisme et le chantage, la vérité coûte bien plus cher que des perles. Eliza devra décider si elle est prête à en payer le prix. Le premier roman de Lizzie Pook, teinté d’un exotisme fascinant, raconte avec fougue la quête de liberté d’une jeune femme guidée par l’amour filial.

Sortie 6 octobre

“Nous saisissons ce qu’il y a de beau dans un vol d’oies des neiges qui s’élève dans un ciel chargé de nuages noirs aussi aisément que nous saisissons ce qu’il y a de beau dans une suite pour violoncelle ; ce savoir intuitif nous fait également voir, je pense, que si nous laissons ces choses se faire détruire ou dégrader pour des raisons économiques ou frivoles, nous en serons profondément et étrangement appauvris.” La civilisation moderne, nous dit l’auteur de Rêves arctiques (National Book Award 1986) à travers ces quatorze récits, doit mettre fin à son attitude prédatrice vis-à-vis de la Nature pour retrouver avec elle un lien filial. Marchant dans les pas de Thoreau et d’Abbey, il montre que la préservation des écosystèmes sauvages, davantage qu’une simple question d’intérêt bien compris, relève pour l’humanité d’un besoin fondamental, quasiment spirituel.

Sortie 6 octobre

Natalie a une heure. Une heure pour recevoir la dose de vaccin antirabique qui lui sauvera peut-être la vie. Son mari vient d’être tué, elle a été mordue par un homme “zombifié” par l’épidémie de rage foudroyante qui submerge le Massachusetts. le virus, véhiculé par la salive, transforme ses victimes en brutes qui mordent et infectent leurs semblables avant de succomber. La panique se répand. Les hôpitaux sont débordés, l’efficacité du vaccin n’est pas certaine contre cette forme déviante, à 100% mortelle. Natalie n’a qu’un espoir, celui de rejoindre son amie médecin Ramola Sherman. Toutes deux se lancent dans une course contre la montre et contre la mort, à travers une ville plongée en plein chaos.
Virtuose de l’horreur, Paul Tremblay signe un compte-à-rebours cauchemardesque empreint d’émotion.

Sortie 6 octobre

Après avoir décidé d’interrompre ses études de médecine, la jeune Margherita B. devient la préceptrice de Lavina et Lucrezia, les deux jumelles d’Alessandra et Umberto Ordelaffi, au début de l’été 2018. Son expérience au sein de la sublime maison d’architecte aux parois de verre dans laquelle réside cette famille d’aristocrates, où tout le monde peut voir et être vu, s’annonce idyllique pour la jeune femme ; d’autant plus que les jumelles, liées entre elles par une étroite connivence, semblent charmantes et bien élevées.
Mais son séjour va rapidement tourner au cauchemar. Au cours d’une promenade dans le parc de la propriété, elle fait la découverte d’un petit temple romain abritant la statue d’Hécate, déesse des croisements et des carrefours. À cet instant, tout bascule pour Margherita. Les mystérieux fantômes d’un homme et d’un jeune garçon commencent à se manifester de façon régulière, persistante, les frontières s’abolissent entre le monde des vivants et le monde des morts. Le comportement des jumelles, si dociles en apparence, devient de plus en plus ambigu, l’atmosphère se tend. Les domestiques de la maison de verre et leurs contradictions, ainsi que les agissements énigmatiques des époux Ordelaffi, accroissent le trouble de Margherita.
Les présences ne cessent de se manifester, la jeune femme a l’intime conviction d’être au beau milieu d’un orchestre macabre, dont Lavinia et Lucrezia seraient les chefs d’orchestre.
Un bref roman gothique d’épouvante, qui entraîne le lecteur dans une spirale infernale et s’approprie avec modernité les codes du roman gothique tout en questionnant notre besoin de fiction, la frontière entre le bien et le mal, entre le monde sensible et le monde invisible.

Sortie 7 octobre

En 2002, à la sortie d’un hôtel à Karachi, un attentat à la bombe a coûté la vie à 14 personnes, dont 11 ingénieurs français travaillant à la mise au point d’un sous-marin acheté par le gouvernement pakistanais.
Toutes les victimes venaient de la base nautique de Cherbourg.Vingt ans après un jeune journaliste localier, fils de l’un des ingénieurs rescapés de l’attentat, décide de mener une véritable enquête sur les coupables : les poseurs de cette bombe et leurs commanditaires.
Une enquête menée par les Français a certes mis à jour les pots-de-vin ayant servi au financement de la campagne de Balladur, mais tout s’est arrêté là. Les morts et les blessés ont été abandonnés. Le jeune homme trouve à Karachi une aide auprès d’un homme droit qui a connu son père, et fidèle aux valeurs du travail bien fait et de la loyauté, mais il progresse dans une jungle de mensonges politiques avant de découvrir que la vérité de Karachi ne se trouve pas dans les journaux mais dans les poèmes que tous récitent.À l’instar de son personnage, Olivier Truc a repris l’enquête sur place et son recours à la fiction l’aide à dévoiler les raisons et les coupables.Des personnages attachants et une enquête rigoureuse apportent des réponses sur les événements de Karachi, mais aussi sur les luttes de pouvoir régionales et syndicales en France. Un roman remarquable au rythme addictif.

Sortie 11 octobre

Théodore Moisan, un auteur de cinquante et un ans, va passer une IRM. Pendant les quarante minutes que durent cet examen, l’écrivain vit une véritable crise de claustrophobie et il en sort ébranlé, mais rassuré que tout soit terminé.
Mais dès qu’il quitte l’hôpital, il remarque que quelque chose cloche: les gens ont changé. Ils sont bizarres, agissent de manière étrange… et parfois inquiétante. Même sa femme n’est plus la même. Et puis, comment expliquer ses pertes soudaines de mémoire ?
Que s’est-il donc passé pendant qu’il passait son IRM ?

Sortie 12 octobre 

Les faits évoqués dans le rapport de la police locale semblent anodins : peu après l’aube, deux promeneurs découvrent une voiture abandonnée dans les bois en Toscane, le pneu arrière crevé et les portières ouvertes. Mais un détail interpelle les forces de l’ordre : elles remarquent les traces d’une tentative de fuite et les effets personnels d’une mère et de son fils, disparus depuis des mois.
Lorsque l’adolescent réapparaît seul dans la vallée de l’Enfer, il se déclare l’auteur d’un crime effroyable.Et pourtant, l’hypnotiseur florentin Pietro Gerber, appelé à l’aide sur cette enquête, soupçonne que quelque chose d’autre, plus sinistre encore, est à l’origine du mal.
Dès lors, les événements macabres se multiplient et Gerber se retrouve piégé dans une énigme meurtrière où sa vie et celle du garçon seront gravement menacées.
Dans ce thriller psychologique d’une originalité ensorcelante, Donato Carrisi plonge le lecteur dans les abîmes de la
conscience humaine.

Sortie 12 octobre

Après une dispute avec sa mère dans un supermarché, Iben, onze ans, disparaît mystérieusement. Plus d’une décennie auparavant, une jeune femme, Liv, tente de surmonter les lourds traumatismes de son enfance et se réfugie dans la relation fusionnelle qu’elle entretient avec son animal de compagnie, un python nommé Néron. Peu à peu, et à mesure que ce dernier grossit et grandit, Liv comprend qu’elle ne pourra plus se contenter de lui donner des souris mortes bien longtemps…

Sortie 12 octobre

Au printemps 1834, dans Madrid assaillie par les guerres carlistes et le choléra, surgit le cadavre d’une pré-adolescente, sauvagement démembrée. Elle porte à la bouche un insigne en or représentant deux masses croisées. Dans les quartiers miséreux affolés, on attribue le crime à un animal chimérique géant, vite dénommé “La Bête”. Les disparitions se multiplient et il n’y a guère qu’un journaliste idéaliste pour croire que “La Bête” est un homme. Aidés d’un policier borgne et désabusé et d’une jeune orpheline, il mène l’enquête depuis les bas-fonds jusqu’aux palais à colonnades. L’enfer n’est pas toujours là où on le pense.

Sortie le 13 octobre

On dit que chaque famille a ses secrets. C’est encore plus vrai en temps de guerre…
1985, Sabran-sur-la-Lys. Un paisible petit village du nord de la France où tout le monde se connaît, depuis toujours. Un petit village où tout se sait. Et où, surtout, rien ne s’oublie.
Après avoir fait l’acquisition du château, un mystérieux personnage achète maison sur maison. De lui, on ne connaît que le nom : Clément de Clercq. Un matin, les villageois découvrent avec effroi que les portes et les fenêtres de toutes ces demeures ont été retirées. Les habitations sont ouvertes aux quatre vents, abandonnées, défigurées.
Bouleversée, une jeune femme, Léa, décide de tout faire pour sauver le village de son enfance. Il lui faudra alors fouiller dans les mémoires jusqu’à plonger au cœur d’un passé qu’aucun habitant n’a envie de revivre…
Aux quatre vents est l’histoire fascinante d’un homme qui, sans même en avoir conscience, se lance dans une quête éperdue d’identité. Car qui est-on quand on ignore d’où l’on vient ?

Sortie 13 octobre

 » Un livre qui embrase les peurs de notre temps… Un merveilleux équilibre entre humour, outrage et beauté.  »
The New York Times Book Review

Dans ce recueil d’essais à la fois drôles, érudits, débordants de curiosité et étrangement prémonitoires, Margaret Atwood tourne son intelligence exceptionnelle et son humour espiègle sur notre monde et nous rend compte de ses réflexions. Elle revient sur le krach financier, l’ascension de Trump et la pandémie. De la crise climatique à la question de l’avortement, personne n’est plus à même d’interroger les mystères multiples et variés de l’humanité. Cette anthologie non seulement saisit parfaitement notre époque, mais nous en dit un peu plus sur la personnalité de l’autrice emblématique de La Servante écarlate, sur ses combats et sur les écrivains qu’elle affectionne, de Richard Powers à Doris Lessing en passant par Alice Munro.

Sortie 18 octobre

Non, je ne suis pas une femme battue. Pas moi. Je repousse cette idée avec force. Je n’ai pas le pro l type, je ne suis pas née pour ça. Je refuse qu’on me mette dans cette boîte, celle des victimes. Je n’aime pas les victimes, je n’aime que les héroïnes.

Une brillante avocate s’apprête à plaider. Elle sait ce qu’elle a à faire, à dire, pour convaincre les jurés et la cour. Sa voix ne tremble pas, elle joue avec les mots et les silences. Elle est à sa place.

Une patiente est allongée sur un lit d’hôpital. Multiples fractures, côtes fêlées, coupures. Sous morphine, elle est incapable de se rappeler ce qui lui est arrivé. Son mari prétend qu’elle est tombée sur une table basse.

Ces deux portraits sont celui d’une même femme, Cécilia, oscillant entre déni, peur et détresse… Comment échapper au cycle de la violence ? C’est peut-être l’inconnue croisée dans un café, qui l’écoute alors que la police ne l’a pas fait, ou le nouveau client qu’elle doit défendre et qui semble comprendre ce qu’elle ne dit pas, qui l’y aideront.

Dans un style maîtrisé et élégant, Yolaine Destremau aborde avec réalisme le sujet des violences conjugales au travers de personnages finement construits.

Un futur presque parfait, Elisabeth Segard, Calmann-Lévy, sortie le 19 octobre

Sortie 19 octobre

Nouvelle-Zélande. Un petit garçon court à perdre haleine dans les rues de Christchurch, poursuivi par un homme armé. Des coups de feu éclatent. À l’hôpital, on découvre que l’enfant a été porté disparu il y a trois ans. Il s’appelle Nateo, c’est le fils du célèbre explorateur Marcus Taylor. Pourquoi le retrouve-t-on maintenant ? Était-il séquestré ? S’est-il enfui ? Et qui peut vouloir tuer un enfant de huit ans ?
 
Un an auparavant, le glaciologue Marcus Taylor dirige une mission de scientifiques envoyés dans une base implantée en plein milieu de l’Antarctique. Quand ils arrivent sur place, ils découvrent des bâtiments saccagés et déserts. L’équipe précédente a disparu sans laisser de trace.
 
Quel lien y a-t-il entre la réapparition de l’enfant et cette expédition qui tourne au cauchemar?
 
Une chose est sûre. Il est trop tard pour avoir peur….

Sortie 20 octobre

Quand la fascination pour l’histoire de l’humanité tourne au délire meurtrier
Un crâne de Neandertal posé sur un meuble. Un homme prosterné devant lui, comme s’il priait. Son front est fracturé, un de ses yeux, arraché. Son épouse est introuvable ; les traces de lutte montrent qu’elle a sans doute été enlevée.
Jamais le commandant Grimm et son équipe n’auraient imaginé être confrontés à une mise en scène aussi macabre. D’autant que la scène se reproduit… et les jours passent, synonymes d’angoisse. Sans aucune piste. Aucun suspect.
Si les femmes enlevées ont été tuées, où sont les corps ? Si elles sont vivantes, où sont-elles retenues ? Grimm, déjà empêtré dans ses problèmes personnels, le sait : si son enquête continue à piétiner, un autre homme sera massacré et une autre femme disparaîtra.
Avec Le Manoir des sacrifiées, Olivier Merle nous entraîne sur les rives de la folie. S’appuyant sur ses connaissances scientifiques et son imagination vertigineuse, il est aujourd’hui une grande voix du thriller.

Sortie 20 octobre

Et si nous prenions de bonnes nouvelles du futur ?

Si l’avenir ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices, il est aussi porté par de nouvelles générations déterminées, prêtes à se retrousser les manches pour ne rien céder au pessimisme. C’est à elles qu’est donnée la parole dans ce recueil, qui réunit six écrivains professionnels et une relève littéraire pleine de talent.

Sélectionnés dans le cadre d’un concours d’écriture en partenariat avec la biennale Ecoposs, six jeunes ont laissé leur créativité s’exprimer dans un seul objectif : nous dévoiler un futur possible, et même souhaitable, pour la planète et l’humanité.

Nos futurs désirables rassemble douze textes d’une singulière richesse pour aborder demain avec espoir.

Sortie 20 octobre

La vengeance d’Aliénor d’Aquitaine – Prix Planeta 2020
Compostelle, 1137. Le duc d’Aquitaine – territoire convoité par la France pour ses richesses – est retrouvé mort, le corps bleu et portant la marque de l' » aigle de sang « , une effroyable torture normande. La jeune Aliénor, portée par sa soif de vengeance, décide d’épouser le fils du roi Louis VI le Gros qu’elle croit être le meurtrier de son père. Son objectif : décimer la lignée des Capétiens et imposer le sang aquitain. Mais, le jour des noces, Louis VI est assassiné à son tour.
Les époux, Aliénor et Louis VII devront alors apprendre à se connaître afin d’infiltrer le royaume de France et démasquer l’instigateur de cette machination. Quel qu’en soit le prix à payer…
Un roman historique captivant qui traverse un siècle rythmé par la loi du talion, l’inceste, les batailles, et nous dévoile les destins de celles et ceux qui vont forger la France d’aujourd’hui.

Sortie 20 octobre

Pontoise, 1990. J’ai quatorze ans et deux ou trois incertitudes.

La honte redoutée à chaque instant, la fille qu’on admire en classe, les colos qui font grandir d’un coup, ces règles qui ne viennent pas, les garçons dont on rêve, les hanches qui poussent en quinze jours, les amitiés au-dessus de tout…
En une brassée de chapitres courts, Géraldine Dormoy retourne dans la banlieue parisienne des années 1980-1990 où elle a grandi et fait remonter les images, les phrases, les objets qui se sont imprimés en elle à l’adolescence.
Elle ausculte la jeune fille qu’elle fut, raconte l’évolution que l’on a tous vécue, mais elle observe aussi les effets de ce travail de mémoire sur sa personnalité d’aujourd’hui.
En se réconciliant avec cet âge tour à tour difficile, drôle et fascinant, elle invite chaque lecteur à serrer dans ses bras celui qu’il a été.

Sortie 25 octobre

Jusqu’où peut aller la quête de vengeance d’une femme blessée ?
De jeunes hommes sont retrouvés morts et défigurés, immergés dans des cours d’eau du Nord de la France et de la Belgique. Le mode opératoire récurrent permet de déduire qu’on est en présence d’un tueur en série. La Française Véronique De Smet et la Belge Bettina Rosco, deux femmes flics au fonctionnement diamétralement opposé, sont chargées par leurs autorités respectives de travailler de concert pour résoudre au plus vite cette sordide affaire. Elles vont recourir à des méthodes peu conventionnelles qui les amèneront alors à mettre à jour de terribles secrets sur l’enquête, mais aussi sur elles-mêmes…

Aller à la barre d’outils