Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

« Birds flying high,You know how I feel, Sun in the sky, You know how I feel, Breeze driftin’ on by, You know how I feel. It’s a new dawn, It’s a new day, It’s a new life, For me, And I’m feeling good » J’ai décidé de vous coller une chanson dans la tête à chaque nouveau bilan lecture pour ouvrir un peu vos chakra à la positive attitude… Bon, j’avoue que cela me force à fredonner aussi un petit air différent de Cocoon « My friends all died in a plane crash », même si c’est un peu la sensation du moment à force de vivre en vase clos. Le mois de mars s’achève, et après 1 année complète à chercher un ailleurs plus doux dans les livres, voici mon bilan : 17 livres lus. Ce n’est pas le plus exceptionnel. Puisqu’il faut les noter sur Babelio, j’ai mis 5 étoiles à 4 d’entre eux : « Grandir un peu » de Julien Rampin, « Le cercle des mensonges » de Céline Denjean, « Komodo » de David Vann, « Femmes en colère » de Mathieu Menegaux. J’aurais pu mettre 5 étoiles également au dernier roman de Delphine de Vigan, mais je ne l’ai pas chroniqué au vu du nombre de retours de lecture vus. 
 
J’ai eu la chance de lire 3 romans à paraître en avril dont je vous parlerai bientôt, mais sachez que je les ai beaucoup aimés chacun dans leur genre, mais je vous laisse découvrir tout ça dans mon bilan. À l’heure où j’écris ces quelques lignes, j’ai commencé « Trois » de Valérie Perrin et je peux vous dire que je prends énormément de plaisir à cette lecture. La photo de couverture a été faite par mon mari, que vous pouvez suivre dans le lien ci-après et qui participe au joli projet de Bob Garcia « Juste ciels » et dont les bénéfices iront à la lutte contre la mucoviscidose.
https://www.facebook.com/arnaudseye
 
Je vous souhaite de très belles lectures au mois d’avril et surtout de la sérénité. Je vous embrasse.
 

LA DIVINE COMÉDIE DE NOS VIES, Gavin’s Ruiz – Albin Michel, sortie le 3 mars 2021.

 

Ce retour de lecture sera malheureusement assez bref… mais je remercie Mylène de m’avoir donné l’opportunité de découvrir mon premier roman de Sébastian Fitzek.
Si la scène d’ouverture est d’une incroyable cruauté et laisse présager une intrigue puissante, la suite du récit me laisse de marbre. Impossible d’entrer véritablement dans cette lecture… Prendre un homme analphabète comme protagoniste principal était une très bonne idée : je ne connaissais pas » l’alexis » et j’ai donc appris l’existence de cette « maladie ». Si le champ de tout ce qu’il est « impossible » de faire lorsqu’on ne sait pas lire est un élément très bien exploité du roman, je regrette la suite donnée au récit. En effet, dès l’arrivée de Zoé dans la vie de Milan, je ne compte plus les invraisemblances qui m’empêchent totalement de m’attacher aux personnages et surtout, de croire en ce que je lis. Je ne comprends pas les réactions de Milan, ni ses actions, l’identification est donc impossible. J’abandonne ma lecture à la moitié du roman et je ne le chroniquerai pas pour ces raisons précises. Cela ne serait pas très juste…
Néanmoins, je souhaite une bonne lecture à toute la fan base de Sebastian Fitzek et je sais qu’elle est conséquente !

 

LA CHAIR DE SA CHAIR, Claire Favan – Harper Collins, sortie le 3 mars 2021.

 

FEMMES EN COLÈRE, Mathieu Menegaux – Grasset, sortie le 3 mars 2021.

 

KOMODO, David Vann – Gallmeister, sortie le 4 mars 2021.

 

LE CERCLE DES MENSONGES, Céline Denjean – Black Lab, sortie le 3 mars 2021

 

GRANDIR UN PEU, Julien Rampin – Charleston, sortie le 9 mars 2021.

 

« Trois cartouches pour la Saint-Innocent » traite de la violence faite aux femmes. Je suis toujours très curieuse de découvrir les textes qui explorent cette thématique que je juge essentielle. Il n’y en aura jamais assez pour dénoncer et témoigner.
Jeanne Moreau homonyme de la célèbre actrice a tué son mari de 3 cartouches de fusil… pas de face, de dos. Condamnée aux Assises à une lourde peine, elle sera graciée à la Saint Innocent ayant obtenu un soutien sans faille sur les réseaux sociaux, étant devenue un « symbole » des violences subies derrière les portes closes, mais également par extension, d’avoir pris le droit de se défendre.
Un journaliste très intrigué par cette affaire décide d’enquêter pour faire connaissance avec ce personnage et vérifier qu’elle est bien la victime qu’elle dit être.
J’ai été extrêmement décontenancée par l’écriture de Michel Embareck. J’avais parfois l’impression de me retrouver dans un film de Jacques Audiard, avec un vocabulaire très spécifique et des tournures de phrases surprenantes. Du coup, ma lecture n’a pas été fluide et j’ai eu beaucoup de mal à m’immerger dans ce récit au phrasé « très rural ».
Néanmoins, il faut reconnaître l’originalité de l’écriture de l’auteur, certains passages sont drôles à cause justement de ces tournures de phrases quand le sujet, lui, est dramatique.
Le texte n’est pas « politiquement correct », je ne peux vous révéler pourquoi sans révéler l’intrigue, mais je peux vous dire que certaines instances telles que la presse ou l’intervention des politiques dans les affaires judiciaires en prennent pour leur grade.
Impossible de ne pas penser à l’affaire Jacqueline Sauvage qui a secoué notre pays même si l’auteur réserve quelques surprises.

Si ma lecture n’a pas été facile, je vous recommande quand même d’essayer de le découvrir pour vous faire votre propre idée. Le style m’a empêchée de ressentir une vraie empathie pour les personnages, mais c’est purement lié à moi et à mes goûts littéraires. Cela n’enlève en rien les qualités de ce roman. De plus, si les faits divers vous intéressent, peut-être tomberez-vous en amour avec Jeanne totalement fanatique du journal « le détective » et certaines scènes sont cocasses.

 

NOIR, Koz – Fleuve Noir, sortie le 1 avril 2021.

 

IBERIO, David Zukerman – Calmann-Lévy, sortie le 10 mars 2021.

L’EMPEREUR BLANC, Armelle Carbonel – Mazarine, sortie le 17 mars 2021.

 

PÈRE AU FOYER, Valérie Gans – JC Lattès, sortie le 24 mars 2021.

 

Remarquable !
« Les enfants sont rois » de Delphine De Vigan décortique l’envers du décor des chaînes YouTube dites familiales.
Enfants privés d’innocence, de jeux, de vie, manipulés, instrumentalisés, devenus de purs produits commerciaux sous la houlette d’une mère qui ne rêve que de célébrité.
Conception du roman très intéressante qui met la lumière sur cette mère éprise de « vues » et de « like » quand ses enfants voguent à contre-courant sans idolâtrer la pseudo célébrité à laquelle ils aspirent usuellement.
Mention spéciale pour la fin qui dépeint parfaitement les dégâts de telles pratiques.
Un très bon roman de société doté de personnages charismatiques aux vues diamétralement opposées.
À lire d’urgence !

 

À VIF, René Manzor – Calmann-Lévy, sortie le 17 mars 2021.

 

Chronique à paraître…

 

Chronique à paraître… 

 

FACE À LA MER IMMENSE, Lorraine Fouchet – Héloïse d’Ormesson, sortie le 1 avril 2021.

 

7 réflexions sur “BILAN LECTURE MARS 2021.

  1. Je ne compte plus les livres lus, par contre j’aime me remémorer les lectures que j’ai adoré lors de ce mois passé, je fais un ressenti pas toujours mais presque. En pleine lecture de trois également maintenant en regardant la couv je penserai à toi 😘 bon mois d’avril enfin ça ne changera pas grand chose puisque sans surprise « reconfinement  » ce soir!!!

    1. Aude Bouquine dit :

      On peut presque faire une lecture commune de « Trois » ❤️
      Très angoissée pour ce soir… je ne compte plus les fois 😭

  2. Cécile dit :

    Quel beau bilan !

    Certaines lectures sont sur ma liste pour ma descente en librairie samedi (ou en urgence demain suivant les annonces de ce soir)

    J’ai lu beaucoup moins mais quand même de belles choses… Il va juste falloir que je trouve le temps de mettre mes chroniques en ligne.

    1. Aude Bouquine dit :

      J’ai du retard aussi sur mes chroniques mais ce n’est pas grave… je vais essayer de m’y mettre demain. J’espère de belles choses pour avril aussi. Bonnes lectures ❤️

  3. Il me faudra absolument lire le David Vann en plus du René Manzor. Un très beau bilan Aude ! 😊

  4. Kris dit :

    Eh bien, joli bilan !! Je n’en ai pas lu autant mais j’ai plus lu que ces derniers mois avec de vrais coup de coeur comme « Femmes en colère »- « A vif » , un peu déçue par « la chair de sa chair » par contre je termine « le Gibier » de Nicolas Lebel, quelle imagination ce Nicolas ! J’ai enfin découvert Incardona , j’en ai acheté 2 autres de lui du coup. Déçue aussi par Caryl Ferey que j’affectionne pourtant beaucoup, et « leur âme au diable » de Marin Ledun , du lourd !! Pas encore lu Iberio …
    Je commence « Trois »….
    A bientôt pour de nouvelles aventures 😉😉😉

    1. Aude Bouquine dit :

      Je suis dans « Trois » aussi. J’entends beaucoup de bien du Lebel que je n’ai jamais lu. Pas lu le Ferey. Bonnes lectures en avril 😘

Répondre à Cécile Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils