Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Nice, 2018. Anthony joue avec son fils Maxime dans le jardin. Il aura fallu quelques minutes pour que Maxime soit enlevé, en plein jour, sans que personne ne voie rien. Quelques minutes pour que la vie d’une famille entière bascule dans l’horreur. Le couple formé entre Anthony et sa femme Estelle est fragile. La sphère familiale élargie est régie par Claude Cerutti, un homme d’affaires puissant, respecté, parce que craint, qui gère ses affaires comme son cercle privé d’une poigne de fer. Qui a enlevé le petit Maxime ? Qui cherche-t-on à atteindre à travers lui ? Cet enlèvement a-t-il quelque chose à voir avec les assassinats d’une famille entière en 1986 ?

Sébastien Didier vit dans la région niçoise. Il est l’auteur de « Je ne t’oublie pas » paru l’année dernière que j’avais personnellement beaucoup aimé. Ce roman laissait présager l’émergence d’un joli talent. Durant le confinement, l’auteur s’est essayé à un nouveau genre littéraire : la chronique quotidienne, sous forme de journal intime, d’une ado 2.0 âgée de 15 ans. À travers ses aventures quotidiennes, principalement axées sur l’observation de sa famille, j’ai découvert l’humour de Sébastien et piqué des fous rires d’anthologie. Voilà donc un auteur qui ne se cantonne pas à un genre littéraire et qui sait s’adapter à différentes situations en ayant proposé de suivre les élucubrations de cette gamine un peu cinglée, tout en assénant quelques bonnes vérités pas toujours politiquement correctes. Je peux vous dire que ça m’a fait un bien fou et que grâce à ces billets, j’ai pu prendre la bouffée d’oxygène dont j’avais besoin à ce moment-là. Donc, merci pour ça.

Quid du roman suivant « Les yeux bleus », le second, le plus difficile, celui pour lequel on vous attend au tournant…? Là encore, l’auteur tape juste (en tout cas pour moi) puisque dès les premières pages, il me transporte plus de 20 ans en arrière, dans une époque où j’attendais fébrilement les grandes sagas télévisuelles de l’été. Vous vous souvenez ? Il était toujours question d’une grande famille au sens large, gérée par un patriarche au cœur de pierre, des trahisons, des petits arrangements entre amis, des secrets, des tromperies et souvent d’un meurtre, d’un enlèvement ou d’un mystère quelconque à élucider. Nous sommes ici dans la même veine. Tous les ingrédients y sont, y compris l’unité de lieu, Nice. Comme dans ces fameuses séries télé, l’accent est mis sur la personnalité des protagonistes. Les personnages sont finement dressés et permettent de se plonger immédiatement dans leurs vies intimes. Le choix de Sébastien Didier de mettre en scène un récit en deux temps, 2018 et 1986 est judicieux, très bien mené et relance l’intrigue de manière à ne jamais susciter ni lassitude ni ennui. Ce procédé est certainement celui que je préfère dans un thriller lorsqu’il est savamment dosé, comme ici, et qu’il ne privilégie pas une époque par rapport à l’autre. La construction est inspirée, et les rebondissements qu’on y trouve jamais inutiles ou artificiels, bien au contraire. Si les personnages principaux sont réellement attachants, les personnages secondaires ne sont pas laissés de côté. Ainsi l’enquêteur Jacques Belleville, ancien gendarme apporte une densité supplémentaire au récit dans son enquête sur l’assassinat de cette famille entière.

La recette fonctionne diablement bien, il ne manque que le petit générique à fredonner avant d’y replonger. Autant dire que ce second essai est un essai gagnant et démontre sans conteste une belle habileté à construire des romans denses, plus exigeants qui tombent moins dans la facilité. Sortez vos serviettes de plage, c’est le moment parfait pour l’attaquer !

JE NE T’OUBLIE PAS, Sébastien Didier – Hugo thriller, sortie le 22 mai 2019

3 réflexions sur “LES YEUX BLEUS, Sébastien Didier – Hugo poche, sortie le 2 juillet 2020.

  1. Yvan dit :

    Chouette, une chronique ! 😉.
    Pas vraiment mon genre de livre, mais tu convaincras les lecteurs potentiels avec tes mots qui posent l’ambiance

    Aimé par 1 personne

  2. martinemartin85 dit :

    Cette critique comme d’habitude très bien écrite m’a donné envie de lire le premier  » je ne t’oublie pas » Merci beaucoup

    J'aime

Répondre à martinemartin85 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :