Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Imaginez que vous rentriez chez vous un matin et que vous trouviez un camion de déménagement grand ouvert et de nouveaux habitants dans votre maison ? Ça vous laisserait perplexe ! Vous vous demanderiez si vous êtes entrain de devenir folle, si vous avez eu un raté spatio-temporel, ou si quelqu’un à l’humour un peu potache était entrain de vous faire une blague pour une caméra cachée… C’est ce qui arrive à Fiona le 13 janvier 2017. Il faut dire que Fiona a mis en place une situation un peu particulière chez elle. Séparée de son époux Bram, ils ont décidé de garder leur maison comme foyer principal. Cela veut dire que les enfants ne naviguent pas entre les parents, ce sont les parents qui vont et viennent. Cette pratique s’appelle le nesting. Les nouveaux propriétaires, les Vaughan n’en démordent pas : ils ont bien acheté cette maison récemment. Alors ? que s’est -il passé ?

La forme du roman est assez originale puisqu’on oscille entre le podcast-témoignage qui s’intitule   « La victime », donc le récit des découvertes de Fiona et un document Word rédigé par Bram. Chacun raconte  sa version de l’histoire, c’est surtout vrai pour Bram. Dans le cas de Fiona, le récit va plutôt dans le sens de ses trouvailles, et elles sont de taille ! L’histoire de Fiona est ponctuée de #VictimeFi et de commentaires d’auditeurs qui y vont tous de leurs petites réflexions plus ou moins compatissantes, de leurs analyses pa toujours très fines, la joie des réseaux sociaux. À cette occasion, c’est l’histoire de tout un couple qui est mise à nu, et il y a de grandes chances pour que vous commenciez à vous méfier des cabanes de jardin.

Vous vous doutez bien que nous sommes au cœur d’un thriller domestique et qu’il n’y a pas de serial killer qui court à toutes les pages. Cela ne veut dire pour autant que rien ne se passe ! D’ailleurs, Louise Candlich en profite pour aborder un phénomène de société pas dénué d’intérêt. Pour ma part, ce roman a été une assez bonne surprise puisque je n’ai cessé de tourner les pages jusqu’à avoir le fin mot de l’histoire. J’ai trouvé que l’auteur avait su donner beaucoup de profondeur à ses personnages, autant l’un que l’autre, chacun dans le drame qu’il vit. L’intrigue est plutôt bien menée : les deux personnages principaux se retrouvent embarqués dans un tourbillon qui prend de la vitesse. Au départ, une seule petite erreur les emporte dans un vortex de causes-conséquences que l’on a bien du mal à imaginer. Rajoutez à cela l’entrée de personnes peu recommandables aux desseins malveillants dans leur entourage proche, et vous obtenez un cocktail détonnant.

Impossible pour moi d’en dire plus sans révéler de grosses parties de l’intrigue, ce qui serait fort dommage si vous souhaitez vous plonger dans cette histoire. Vous en connaissez maintenant le genre, vous savez que le roman met le focus sur le couple et les petits mensonges inavouables que l’on veut volontairement taire au quotidien, et la finalité, qui est aussi le début du roman : une maison qui change de main.

Un thriller domestique qui fonctionne plutôt très bien, intelligent, singulier et prenant. À vous de jouer !

Je remercie les éditions Sonatine et Netgalley de leur confiance.

#Cheznous #NetGalleyFrance

7 réflexions sur “CHEZ NOUS, Louise Candlish – Sonatine, sortie le 5 mars 2020.

  1. Yvan dit :

    Même si je sature de ce genre de livres, je lirai celui-ci, un jour…

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Je comprends…
      Pour moi c’était le bon moment de le lire 😉

      J'aime

      1. Yvan dit :

        On peut voir ça comme ça 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Aude Bouquine dit :

        Tu ne peux pas lire Joueuse et Mort lente et après ça… c’est pas possible 😉

        J'aime

      3. Yvan dit :

        Ahah le plaisir est aussi dans la diversité

        Aimé par 1 personne

      4. Aude Bouquine dit :

        On peut voir ça comme ça 😉

        J'aime

Répondre à Yvan Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :