Aude Bouquine

Blog littéraire, chroniques, sorties, bilans lecture : passionnée de polars, thrillers et romans noirs mais pas seulement !

Petit, petit mois de septembre…. J’ai vraiment eu du mal à trouver mon bonheur dans une sélection que je trouve assez pauvre cette année. Alors, pas de panique, on va quand même trouver de quoi occuper ses journées pendant que les enfants retournent à l’école (vous en rêvez vous aussi ? C’est normal ! Mes filles sont en vacances depuis le 6 juin et je commence à être à court d’idées pour les occuper !) Le nouveau Jérôme Loubry est très attendu à l’instar du dernier Nicolas Beuglet où nous allons retrouver Sarah laissée dans une situation préoccupante dans l’opus précédent. Les éditions Taurnada nous ont également concocté une 4e de couverture très alléchante avec le livre de Christophe Royer. Et puis, il faut noter le petit nouveau de Bernard Werber et un tome 2 de Guerilla aux éditions Ring. Quoi lire en septembre ? Ma sélection est ici, c’est parti !

PS : Je vous préviens, tenez-vous prêts pour octobre, de superbes sorties annoncées !

4 septembre : 

Les réfugiés

Sandrine, journaliste dans un quotidien local en Normandie, apprend le décès de sa grand-mère maternelle, Suzanne, qu’elle n’a pas connue. Selon sa mère, Suzanne était une folle qui vivait sur une île dont elle n’avait jamais daigné sortir pour rendre visite à sa fille et à sa petite-fille. Sandrine se rend sur cette île grise et froide, sur les côtes de la Manche. Elle découvre qu’une poignée d’habitants y réside depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante. Comme eux tous, elle est arrivée sur l’île en 1946, pour travailler dans le camp de vacances destiné à accueillir des enfants aux familles fragilisées par la guerre. Le camp a fermé au bout de quelques mois à peine à la suite d’un terrible accident, mais Suzanne n’est jamais repartie. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu’un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d’entre eux ne quitte-t-il jamais l’île ? Qu’est-il arrivé aux enfants du camp de vacances ?Qui était vraiment sa grand-mère ? Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, les vêtements couverts d’un sang qui n’est pas le sien. Pour comprendre la vérité, le lieutenant Damien Bouchard devra lui aussi se rendre sur cette île, au risque de n’en jamais revenir.

 

5 septembre :

J'écris ton nom

 » Youra convoque les forces de la nuit, comme dans un opéra magique, dans un conte maudit, un roman gothique. Il avance sans peur ni haine vers un destin déjà écrit. Il a décidé que tout était dit ; il n’y a plus qu’à faire. Les actes seront posés et advienne que pourra, son destin est en marche, et celui de tous ceux vers qui il roule.  »
Youra est un jeune médecin bruxellois, idéaliste, interdit d’exercer car juif. Avec sa bande d’amis, il continue de défier le couvre-feu, d’écouter de la musique prohibée, de refaire le monde. Ce soir d’avril 1943, Youra va même passer à l’action. Avec deux copains d’enfance, il a décidé de tenter ce que les partisans jugent insensé : arrêter le train qui part pour les camps.
Séducteur, polyglotte, intellectuel jusqu’à l’obsession, Youra sait que la  » nuit du train  » fera de lui quelqu’un d’autre. Plongé dans les eaux troubles de la Résistance et confronté à celles de la collaboration, il interroge les motivations conscientes et inconscientes qui poussent à risquer sa vie, et à regarder l’ennemi dans le blanc des yeux.

 

12 septembre :

Les prisonniers de la liberté

Après New York, Luca Di Fulvio nous emmène à Buenos Aires. Un parcours semé d’embuches, où amitié, amour et trahisons s’entremêlent… Un grand Di Fulvio. 1913, un paquebot quitte l’Europe. A son bord, trois jeunes en quête d’une seconde chance.
Rosetta, jeune femme indépendante et rebelle, fuit son village italien. A la mort de ses parents, harcelée et violentée par la pègre, ayant perdu son honneur, elle n’a eu d’autre choix que d’abandonner la ferme familiale.
Rocco, fier et fougueux jeune homme, laisse derrière lui sa Sicile natale. Il cherche à échapper à la Mafia locale, à laquelle il a refusé de se soumettre.
Raquel, petite juive russe, a vu toute sa famille décimée dans un pogrom. Elle n’emporte avec elle que le souvenir de l’amour que lui portaient ses parents.
Le nouveau monde les réunira.

 

Lésions intimes

Nathalie Lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein de la brigade de répression du proxénétisme. Une des branches de l’organisation  » Gorgona « , spécialisée dans un certain genre de soirées parisiennes, va l’amener à côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes. Victime d’un banal accident, son enquête va prendre une tournure inattendue. Dans le même temps, le décès de son frère va l’obliger à renouer avec son passé. Tout va alors se mélanger et entraîner Nathalie vers l’inimaginable.

 

19 septembre : 

L'accident de l'A35

Avocat respectable dans une petite ville alsacienne, Bertrand Barthelme, trouve la mort une nuit dans un accident de voiture. Lorsque l’inspecteur Georges Gorski vient annoncer la triste nouvelle à sa femme, celle-ci lui apparaît peu affectée. Une seule question semble l’intriguer : que faisait son mari sur cette route au milieu de la nuit ? Question banale en apparence, mais qui va vite mener Gorski à s’interroger sur la vie de cet homme et de ce couple de notables apparemment sans histoires.

Après La Disparition d’Adèle Bedeau, on retrouve dans cette nouvelle enquête de l’inspecteur Gorski tout le talent de Graeme Macrae Burnet pour disséquer des vies réputées ordinaires, où la faille n’est jamais loin. Tout le long d’une intrigue passionnante, il nous fait pénétrer dans un théâtre de solitudes peuplé de personnages étouffés par leurs existences, au bord de la rupture. Un nouveau coup de maître.

 

L'île du diable

Où, après l’affaire du Vatican qui l’a menée en prison, Sarah Geringën, l’inspectrice norvégienne, ancienne des forces spéciales, se retrouve confrontée à un meurtre qui va l’ébranler au plus profond de son être, réveillant la douleur d’un passé aux multiples zones d’ombre.

 

Believe me

(couverture américaine )

Étudiante anglaise en art dramatique à New York, Claire finance ses cours de théâtre en jouant un rôle peu conventionnel : elle flirte, pour le compte d’un cabinet d’avocats spécialisé dans les divorces, avec des hommes mariés suspectés d’infidélité.
Ce n’est pas tout à fait le personnage qu’elle rêvait d’incarner, mais la jeune femme se laisse prendre au jeu. Jusqu’à ce que l’une de ses «  proies  » soit soupçonnée de meurtre… Et que la police exige de Claire qu’elle utilise ses talents d’actrice pour pousser Patrick Fogler à confesser son crime. En somme, qu’elle leur serve d’appât. Pourtant, l’homme qu’elle doit charmer est un universitaire élégant, loin du suspect qu’on lui a décrit. Sans compter qu’il demeure indifférent aux avances de Claire.
Pourquoi cette mise en scène ressemble-t-elle de plus en plus à un vaste mensonge ? Alors que Claire pensait y faire une apparition de figurante, y tiendrait-elle, sans le savoir, le premier rôle le plus dangereux de sa vie  ?
Il est maintenant trop tard pour reculer. Place au spectacle.

 

25 septembre : 

Sa majesté des chats

« Un jour, vous les humains, vous comprendrez que nous les chats devons prendre votre place. Alors moi, Bastet, je serai votre Reine. »

 

26 septembre :

Guerilla Tome 2

Pas de 4ème de couverture pour le moment.

11 réflexions sur “SORTIES SEPTEMBRE 2019

  1. Il n’y a que le LOUBRY que je lirai dès septembre, attention Werber c’est un tome 2 lire « Demain les chats » en préambule 😉

    J'aime

    1. Aude Bouquine dit :

      Oui je sais… je suis grave en retard !! Tu as lu le premier ?

      Aimé par 1 personne

      1. Oui j’adore Werber 😍
        Il m’avait un peu déçue Demain les chats c’est un livre adressé à un lectorat plus jeune qui ne recherche pas nécessairement ce que fait Werber d’habitude 😉

        J'aime

  2. Le Beuglet me tente mais je n’ai pas lu encore « Complot ».

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      À mon avis, c’est mieux de les lire dans l’ordre.

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c est pour cela que j’attendrai sans doute la sortie en poche.

        J'aime

  3. Lord Arsenik dit :

    Obertone me tente bien avec la suite de Guerilla mais il n’y aura pas d’offre numérique, donc par principe je boycotte l’éditeur.

    Werber incontournable pour moi même si j’espère que ce sera plus dense que Demain les chats (sympa mais minimaliste).

    Aimé par 1 personne

    1. Aude Bouquine dit :

      Tu vis à l’étranger non ?
      Si tu as besoin que je t’envoie certains livres de chez Ring ou Métropolis, ça peut s’organiser!
      Je sais c’est très pénible ce boycott du numérique. Ça me rendait dingue !
      Pour Werber, je n’ai pas lu le précédent. Donc je vais devoir rattraper mon retard !

      J'aime

      1. Lord Arsenik dit :

        En NC mais je ne lis qu’en numérique. Plus économique et moins encombrant à la maison.
        Comme on m’a offert le premier tome de Guerilla, je vais sans doute devoir faire une entorse à mon boycott 🙂

        Aimé par 1 personne

  4. Encore un mois aux mille tentations !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :